Agressions, blessés et appel au djihad: 24 heures sous tension à Paris

Agressions, blessés et appel au djihad: 24 heures sous tension à Paris

Publié le :

Lundi 10 Septembre 2018 - 17:14

Mise à jour :

Lundi 10 Septembre 2018 - 20:48
Au lendemain de l'agression à l'arme blanche et à la barre de fer qui a fait sept blessés dont quatre grave, dimanche à Paris, la capitale a été le théâtre de nouvelles violences ainsi que d'un déploiement de force impressionnant ce lundi. Des affaires non liées entre elles et pour lesquelles la piste terroriste n'est pour l'instant pas démontrée mais qui témoignent de l'inquiétude que déclenche désormais ce type de faits divers.
© Thomas SAMSON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

On pourrait être tenté de parler de loi des séries, même si rien n'indique qu'il y ait un quelconque lien entre les faits.

Paris a connu des heures tendues depuis dimanche 9 au soir, avec plusieurs agressions à l'arme blanche et une impressionnante intervention de police face à un homme qui aurait évoqué le djihad, sans faire de blessé.

Dimanche, le long du canal de l'Ourcq, dans le 19e arrondissement, un homme "a attaqué des personnes qui lui étaient inconnues dans la rue", a indiqué une source proche de l'enquête. Sept personnes ont été blessées, dont quatre grièvement, par des coups de couteau et de barre de fer.

Voir: Agressions au couteau à Paris - 4 blessés graves, l'auteur en garde à vue

L'individu qui serait d'origine afghane a été interpellé. Il est désormais habituel d'envisager un acte terroriste face à une agression qui semble aveugle et la section antiterroriste de Paris suivrait d'ailleurs l'affaire de près. Mais "rien ne permet à ce stade de retenir le caractère terroriste de ces agressions", selon une source proche de l'enquête.

Quelques heures plus tard, ce lundi matin, un important dispositif policier a été déployé dans le 11e arrondissement de la capitale et tout un quartier bouclé avec intervention des démineurs. Dans la matinée, un homme aurait vociféré des propos évoquant notamment le djihad et criant "Allah akbar". Il a cependant pu être interpellé sans violence.

Le même arrondissement a été le théâtre d'une nouvelle agression à l'arme blanche, toujours ce lundi. Un homme soupçonné d'avoir attaqué un postier -le blessant à la gorge à coups de ciseaux- et un autre homme dans l'Est parisien, a été interpellé. Les policiers ont dû utiliser un pistolet à impulsions électriques pour le maîtriser, rapporte France 3. Là encore rien ne permettait encore de dire qu'il s'agit d'autres choses que d'agressions relevant du droit commun.

Les inquiétudes suscitée par ce type de faits témoignent en tout cas que le climat de tension issu d'une menace djihadiste encore importante entretien.  

Lire aussi:

Paris - spectaculaire intervention de police pour arrêter un homme menaçant

Déploiement de police à Paris après qu'un homme a vociféré sur le djihad, au lendemain d'une attaque au couteau qui a fait 7 blessés.


Commentaires

-