Alerte enlèvement pour un enfant de 4 ans kidnappé à Rennes

Auteur(s)
RT
Publié le 16 août 2015 - 11:25
Image
Alerte enlèvement Rifiki 16.08.2015
Crédits
©DR
©DR
Rifki, un petit garçon de 4 ans d'origine comorienne, a été enlevé samedi 15, place de la Mairie à Rennes (Ille-et-Vilaine). Une alerte enlèvement a été lancée ce dimanche. Le suspect, un "certain Ahmed", est "de couleur noire, 25 ans environ, 1M70, corpulence mince, avec les cheveux en crête", selon le ministère de la Justice.

Une alerte enlèvement a été lancée ce dimanche après la disparition de Rifki, un petit garçon de 4 ans, à Rennes (Ille-et-Vilaine). L’enfant, d’origine comorienne, a été enlevé samedi 15 vers 14h00, place de la Mairie par un homme vêtu d'un jean avec un dessin de lion sur la jambe gauche, rapporte le ministère de l’Intérieur.  

Rifki"a la peau noire, et les cheveux courts. Il est vêtu d'un pantalon, d'un tee-shirt et d'un blouson, l'ensemble de couleur noire, et chaussé de baskets rouges et blanches. Il a une casquette avec une tête de mort. Signe particulier: excroissance sur l'oreille droite", détaille le site du ministère de la Justice

Le suspect, un"certain Ahmed, est de couleur noire, 25 ans environ, 1M70, corpulence mince, avec les cheveux en crête, vêtu d'un jean avec un dessin de lion sur la poche arrière et la jambe gauche, et d'un blouson marron à manches courtes", est-il ajouté.

Si vous apercevez l’enfant ou le suspect, n’intervenez pas vous-même. Appelez immédiatement le 0800.358.335 ou envoyez un email à alerte.enlevement@interieur.gouv.fr, précise le ministère.  

C’est la quinzième fois que le dispositif alerte enlèvement est activé depuis son lancement en février 2006. Quatre critères sont requis pour le mettre en place: l’enlèvement doit être avéré, la victime mineure, son intégrité physique en danger et la police doit disposer d’informations permettant de la localiser ou bien ravisseur. A chaque fois, les enfants kidnappés ont été retrouvés vivants, la durée moyenne d’une disparition étant de 18 heures et 30 minutes.

En 2009, avait eu lieu la disparition la plus longue, quand une mère russe avait enlevé sa fille à Arles (Bouches-du-Rhône) pendant près d’un mois, du 20 mars au 12 avril 2009, avec l’aide de deux hommes avant d’être finalement retrouvée en Hongrie.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don