Ariège: le médecin recevait ses maîtresses à son cabinet pour des rendez-vous coquins

Ariège: le médecin recevait ses maîtresses à son cabinet pour des rendez-vous coquins

Publié le :

Jeudi 04 Janvier 2018 - 07:25

Mise à jour :

Jeudi 04 Janvier 2018 - 07:32
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un médecin de Foix, dans l'Ariège, a été suspendu par le conseil régional du conseil de l'Ordre des médecins d'Occitanie. Il recevait ses maîtresses dans son cabinet pour des rendez-vous coquins.

La sanction est tombée comme un couperet. La Chambre disciplinaires l'Ordre des médecins d'Occitanie qui a décidé de le suspendre pour six mois, dont trois fermes, un médecin officiant dans l'Ariège, officiant à Foix. En effet, ce généraliste ne recevait pas seulement des malades dans son cabinet mais aussi ses différentes maîtresses pour des rendez-vous coquins.

Il lui est donc reprocher "d'user très régulièrement de sa qualité de médecin et de son cabinet médical à des fins d'activités sexuelles qu'il organise de manière habituelle à partir de sites de rencontres". Aussi, pour lui faire passer l'envie de recommencer, l'homme a également été condamné 1.500 euros d'amende, rapportait Le Parisien, mercredi 3. L'Ordre a estimé que ce comportement était "contraire au principe de moralité". Jugé en septembre dernier, le cabinet du médecin indélicat est fermé depuis le 13 novembre. 

C'est l'épouse du praticien qui a découvert le pot aux roses en découvrant par hasards des échanges explicites et compromettants dans la boîte mail de son mari. Elle l'a ensuite dénoncé à l'Ordre des médecins. Depuis le couple a divorcé.

Lire également: Le médecin "incompétent" et absent  payé pendant 33 ans par l'hôpital de Quimperlé

La chambre régionale des comptes de Bretagne a révélé fin décembre qu'un médecin chef de service a été payé entre 1984 et 2017 par l'hôpital de Quimperlé (Finistère) alors qu'il n'y travaillait plus. Son incompétence et son comportement ne permettaient pas qu'il y officie, mais la direction a continué à le rémunérer pendant plus de 30 ans en vertu de la "solidarité" entre médecins.

Un médecin a été suspendu après avoir organisé des rendez-vous coquins dans son cabinet.


Commentaires

-