Attentat en Nouvelle-Zélande: qui est Brenton Tarrant le terroriste présumé d'extrême droite

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 15 mars 2019 - 09:53
Image
Attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande
Crédits
©Photo AFP/Tessa Burrows
Brenton Tarrant, un Australien connu pour être un extrémiste de droite très violent, serait à l'origine de l'attentat de Christchurch.
©Photo AFP/Tessa Burrows

Un attentat terroriste a éclaté ce vendredi 15 mars à Christchurch en Nouvelle-Zélande. Deux fusillades dans des mosquées ont fait au moins 40 morts à l'heure où les musulmans font la prière. Un suspect, Brenton Tarrant, a été arrêté. Il est connu en Australie comme "un terroriste extrémiste de droite et violent".

Brenton Tarrant, un Australien de 28 ans, est l'auteur présumé de l'attentat contre deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande, survenu ce vendredi matin.

L'homme est connu dans son pays, selon le Premier ministre australien, comme étant "un terroriste extrémiste de droite et violent".

Il avait posté plusieurs photos sur un forum de son arsenal de guerre avant de prendre la direction des mosquées. Il a également diffusé en direct live sur Facebook les fusillades perpétrées par au moins deux armes automatiques et qui ont fait au moins 40 morts et une vingtaine de blessés.

Suivez la situation en direct sur France-Soir en cliquant ici

Brenton Tarrant ferait partie des quatre individus arrêtés après le massacre: trois hommes et une femme qui disposaient de nombreux explosifs dans leurs voitures (explosifs désamorcés par la police).

Lire: Christchurch: la France aussi menacée par le terrorisme d'extrême droite

Avant de perpétrer cet attentat, le terroriste présumé avait aussi mis en ligne un long manifeste intitulé "le grand remplacement", et avait aussi évoqué la France dont il aurait constaté "l'invasion par les non-blancs" au cours d'un voyage.  

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.