Attentats à Bruxelles: qui est Najim Laachraoui, l'homme le plus recherché d'Europe?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 23 mars 2016 - 13:56
Image
Najim laachraoui portait
Crédits
©Belgian Federal Police/AFP
Najim Laachraoui, alias Soufiane Kayal, est activement recherché dans le cadre des attentats de Paris et Bruxelles.
©Belgian Federal Police/AFP
Soupçonné d'être l'artificier des attentats de Paris et Bruxelles, Najim Laachraoui est devenu l'homme le plus recherché d'Europe. Ce jeune belge de 25 ans, dont l'ADN a été retrouvé sur du matériel explosif et dans plusieurs planques occupées par les commandos de Paris, s'était rendu en Syrie en février 2013.

Complice présumé de Salah Abdeslam, Najim Laachraoui, connu jusqu'alors sous le faux nom de Soufiane Kayal, pourrait être le troisième homme visible sur les vidéos de surveillance de l'aéroport de Zaventem, selon plusieurs médias basés en Belgique. Devenu l'homme le plus traqué d'Europe après les attentats de Bruxelles, ce jeune belge de 25 ans est également suspecté d'avoir été l'artificier des attentats de Paris et d'avoir servi de soutien logistique aux commandos responsables des tueries.

Ses empruntes avaient été retrouvés dans une maison près de Namur ainsi que dans l'appartement de la rue Henri Bergé à Schaerbeek, deux lieux qui auraient servi à préparer les attaques. Son ADN avait également été retrouvé  par les enquêteurs sur du "matériel explosif" devant le Stade de France, à Saint-Denis et au Bataclan. Puis, dans un appartement de Bruxelles où avaient été découvertes des empruntes de Salah Abdeslam, ainsi que du matériel destiné à la préparation d’explosif. 

Radicalisé depuis des années, il s'était rendu en Syrie en février 2013. Sa trace avait ensuite été retrouvée en septembre dernier: il avait passé la frontière austro-hongroise avec Salah Abdeslam et Mohamed Belkaïd (un ressortissant algérien tué par la police mardi 15 à Forest), où il avait été contrôlé par les forces de l’ordre. Quelques mois plus tard, ses faux documents d'identité auraient notamment été utilisés pour envoyer de l’argent à Hasna Aït Boulahcen, la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, afin qu’elle trouve une planque pour le terroriste et ses complices.

Le mois dernier, une peine de quinze ans de prison a même été requise à l'encontre Najim Laachraoui, en son absence car introuvable, dans le cadre d'un procès d’une filière de recrutement de combattants pour la Syrie. Son nom apparaît également dans le dossier de l'attentat terroriste du Caire en 2009, où une jeune française avait trouvé la mort, selon Le Figaro.

Au lendemain des attaques à Bruxelles, les médias belges l'ont présenté comme l'homme à la veste blanche visible sur les images de vidéosurveillance et faisant l'objet d'un avis de recherche. Le parquet fédéral n'a toutefois pas confirmé ces affirmations.

 

À LIRE AUSSI

Image
Najim Laachraoui.
EN DIRECT - Attentats à Bruxelles: Laachraoui aurait été identifié comme le 2e kamikaze de l'aéroport
L'aéroport Zaventem et le métro de Bruxelles ont été attaqués par des terroristes mardi. Les explosions, plus d'une trentaine de morts et trois cents blessés, parmi le...
22 mars 2016 - 09:55
Société
Image
Le RER A à la station Châtelet à Paris.
Attentats de Bruxelles: l'impossible défi du risque zéro dans les transports
Le double attentat de Bruxelles a mis en lumière la vulnérabilité des zones aéroportuaires libres d'accès et révèle les limites de la sécurisation de ces grosses infra...
23 mars 2016 - 13:01
Société
Image
Les frères El Bakraoui.
Attentats de Bruxelles: qui sont les frères El Bakraoui?
Les frères El Bakraoui, deux Bruxellois, ont été identifiés parmi les kamikazes présumés des attentats qui ont ensanglanté Bruxelles mardi. Brahim El Bakraoui aurait s...
23 mars 2016 - 12:17
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine