Brûlé par son iPhone, il attaque Apple en justice

Coiffeur lorrain

Brûlé par son iPhone, il attaque Apple en justice

Publié le :

Samedi 24 Octobre 2015 - 17:16

Mise à jour :

Samedi 24 Octobre 2015 - 17:17
Un jeune coiffeur lorrain a décidé de porter plainte contre Apple, après avoir eu la cuisse brûlée par l'iPhone qu'il avait dans la poche et dont la batterie était en surchauffe.
©Pouzet/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un coiffeur lorrain brûlé sur le haut de la cuisse par une surchauffe de son iPhone qu'il avait dans sa poche a décidé d'attaquer en justice le constructeur Apple.

L'incident a eu lieu le 1er août 2014, rapporte le quotidien régional L'Est républicain. Louis, 20 ans, coiffeur à Nancy et habitant Lamath près de Lunéville (Meurthe-et-Moselle), avait mis son téléphone portable dans la poche de son jean. "J’étais chez des amis et j’ai soudainement ressenti une brûlure intense au niveau de la cuisse, je n’ai pas compris tout de suite ce qu’il se passait. (...) L’appareil était bouillant, impossible de le tenir. Il ne fonctionnait plus mais ne présentait pas de traces visibles de surchauffe. Je l’ai stocké dans une boîte afin de le laisser refroidir car je craignais qu’il explose".

Le jeune homme a été brûlé au 2e degré et conserve une cicatrice sur 6 cm2, selon L'Est républicain, qui précise qu'il a dû "s’astreindre à des soins draconiens pendant plusieurs semaines pour éviter que la plaie ne s’infecte avant complète cicatrisation".

L'appareil, un iPhone-5 acheté 560 euros dans une boutique de Lunéville, était toujours sous garantie et Louis et son père ont donc engagé des démarches. Après de nombreux coups de fils et contacts, Apple a remplacé l'appareil mais a dégagé sa responsabilité.

Le jeune coiffeur a décidé de ne pas en rester là et a chargé deux avocats de Lunéville, Me Julien Jacquemin et Me Pascal Poncet, d’attaquer la multinationale américaine, "en réparation de l’intégralité du préjudice subi". Ils réclament, précise L'Est républicain, 7.500 euros de dommages et intérêts pour "le préjudice moral, esthétique et l’incapacité temporaire" causés par cet accident, probablement dû à la surchauffe de la batterie de l'appareil.

La plainte a été déposée devant le tribunal d’instance de Lunéville. Le cabinet d'avocats Hogan et Lovells, chargé de défendre Apple, a obtenu le report de l'audience. Contacté par L'Est républicain, le constructeur américain s'est refusé à tout commentaire.

 

Attention, ça brûle...

Commentaires

-