La CAF lui bloque ses allocations après lui avoir versé 3.000 euros

La CAF lui bloque ses allocations après lui avoir versé 3.000 euros

Publié le :

Mercredi 21 Février 2018 - 08:56

Mise à jour :

Mercredi 21 Février 2018 - 08:58
Une habitante de Frontignan, dans l'Hérault, doit rembourser plus de 3.000 euros à la CAF alors qu'elle a toujours renseigné ses changements de situation. La caisse d'allocations familiales a choisi de lui bloquer ses versements depuis janvier.
©Bordas/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"J'ai toujours tout déclaré dans les règles et dans les temps", a pourtant expliqué Sophie, une habitante de Frontignan, à France Bleu Hérault. Lundi 19, elle a dévoilé que la CAF lui avait retiré ses allocations après lui avoir versé 3.100 euros… par erreur.

En mars dernier, la fille de Sophie a trouvé un emploi. Les deux femmes ont donc signalé ce changement à la Caisse d'allocations familiales.

A voir aussi: La CAF va rechercher les allocataires qui n'ont pas demandé leurs prestations

Pourtant, au début du mois de janvier une notification de dette arrive au domicile familial et somme la femme de rembourser les 3.100 euros perçus par erreur.

Premièrement, la CAF a demandé un remboursement de la somme à hauteur de 505 euros par mois, un montant dont la mère de famille ne peut pas s'acquitter.

"J'ai un trop perçu donc il n'y a pas de soucis, je rembourse. Mais 500 euros par mois c'est pas possible. (…) Le fait de recevoir cette lettre, ça m'a fait un coup de poignard dans le ventre. J'ai eu l'impression d'avoir mal utilisé cet argent, auquel je n'avais pas droit. C'était comme être punie", a-t-elle expliqué.

La CAF a finalement accepté d'étaler le remboursement à hauteur de 150 euros par mois. Sophie, qui touche 194 euros mensuels ne recevra plus que 44 euros jusqu'à ce que les 3.100 euros soient remboursés.

Pour la Caisse d'allocations familiales, il n'y a pas eu d'erreur et Sophie aurait dû indiquer le montant que touchait sa fille. Elle assure pourtant avoir fait les démarches.

Sophie va devoir rembourser 3.100 euros d'allocation qu'elle a perçu alors qu'elle n'y avait plus le droit.


Commentaires

-