Coups de feu en Ille-et-Vilaine: le forcené est mort [MAJ]

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Coups de feu en Ille-et-Vilaine: le forcené est mort [MAJ]

Publié le 01/07/2018 à 15:47 - Mise à jour à 16:59
©Damien Meyer/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme a tiré sur son ex-compagne ce dimanche à Pocé-les-Bois, près de Vitré (Ille-et-Vilaine) avant de se retrancher chez lui. Le GIGN a donné l'assaut dans l'après-midi et a retrouvé le corps du forcené.

Plusieurs unités d’intervention de la gendarmerie nationale ont été déployées ce dimanche 1er juillet à Pocé-les-Bois, près de Vitré (Ille-et-Vilaine) alors qu’un homme a fait feu sur une femme à plusieurs reprises avant de se retrancher.

Selon les premiers éléments rapportés par Ouest France, tout indique qu’il s’agit d’une querelle entre les deux membres d'un couple, séparés, qui a dégénéré. Il n’est donc pas question ici d’acte terroriste. Le tireur serait en effet l'ex-mari de la victime.

Dans la matinée de ce dimanche, il aurait fait feu à plusieurs reprises sur son ex-compagne, la blessant, avant de se retrancher à l'intérieur de son domicile.

[Mis à jour à 16h45] La femme a réussi à prendre la fuite par la fenêtre et a été prise en charge par les secours. Ses jours ne seraient pasen danger.

Le Psig (peloton de surveillance et d’intervention) Sabre du groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine a été dépêché sur place, rejoint par la suite par le GIGN. Aucun autre coup de feu n’a été signalé suite à leur déploiement. Les militaires ont tenté d'entre en contact avec le forcené afin de négocier et d’éviter toute autre effusion de sang, du côté des militaires comme de celui du tireur, mais l'homme n'a jamais répondu.

Vers 16h, l'assaut a été donné. Malheuresement les gendarmes ont découvert le corps de l'individu qui s'est de toute évidence suicidé. L'opération a mobilisé une dizaine de sapeurs-pompiers et 35 gendarmes, dont 12 membres du GIGN.

Les Psig sont des unités aux missions de maintien de l’ordre variées mais dont une partie des équipes ont été depuis 2015 remaniée en forces d’intervention "intermédiaire" (d’où leur qualificatif "Sabre) afin de permettre une projection rapide sur une tuerie de masse perpétrée en tout point du territoire, en complément de groupes comme le GIGN ou le RAID.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme aurait tiré sur sa femme avant de se retrancher (illustration).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-