Créteil: il veut jeter son ex-femme du 8e étage, une voisine l'en empêche

Créteil: il veut jeter son ex-femme du 8e étage, une voisine l'en empêche

Publié le :

Mercredi 11 Octobre 2017 - 08:00

Mise à jour :

Mercredi 11 Octobre 2017 - 08:05
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que son ex-mari s'apprêtait à la jeter du huitième étage d'un immeuble de Créteil (Val-de-Marne), lundi après-midi, une femme d'une trentaine d'année a pu être sauvée grâce à l'intervention d'une voisine. L'homme a rapidement été interpellé par les forces de l'ordre.

Le pire a été évité. Grâce à l'intervention d'une voisine, une femme d'une trentaine d'années a pu échapper à la mort, lundi 10 après-midi, dans un immeuble de Créteil (Val-de-Marne). Son ex-mari, qui venait de se montrer violent envers elle, s'apprêtait à la jeter du huitième étage du bâtiment lorsqu'une habitante de l'immeuble est intervenue. Selon les informations du Parisien, qui a révélé l'affaire, l'homme a rapidement pris la fuite.

Mais ce dernier a été interpellé un peu plus tard à quelques kilomètres des lieux des faits, dans son logement de Saint-Maur. Toujours selon les informations du quotidien, il devait être déféré mardi soir devant le parquet de Créteil avant de recevoir mercredi une convocation par procès-verbal et d’être placé sous contrôle judiciaire.

Selon les premiers éléments divulgués, leur séparation, qui aurait eu lieu il y a seulement quelques mois, se serait mal passée. Mais malgré la mauvaise entente, l'homme aurait gardé le double des clés de l'appartement où habitent ses enfants et son ancienne épouse et leur rendait visite de temps en temps.

Cette fois-ci, l'homme serait arrivé au domicile de son ex-femme aux alentours de 12h30. Et c'est à ce moment que les violences ont commencé. Il l'aurait saisi par les cheveux, l'aurait arrosé de soda avant de la frapper, de la jeter contre les murs et de la menacer de la tuer. Visiblement, il ne s'agissait pas de la première fois qu'elle recevait des coups mais la jeune femme aurait toujours refusé de porter plainte par crainte.

Pour rappel, selon les chiffres du gouvernement, 216.000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont chaque année victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire intime (mari, concubin, pacsé, petit-ami…). 

L'homme a été rapidement interpellé par les forces de l'ordre.


Commentaires

-