Deux policiers jugés à Lyon pour des violences contre deux étudiants

Deux policiers jugés à Lyon pour des violences contre deux étudiants

Publié le :

Mardi 11 Juin 2019 - 20:20

Mise à jour :

Mardi 11 Juin 2019 - 20:33
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux policiers lyonnais seront jugés en septembre prochain devant le tribunal correctionnel pour des violences policières commises en février dernier contre deux étudiants. L'un d'eux avait été très violemment bousculé. 

Le jeune homme le plus gravement blessé avait écopé d'une interruption totale de travail de 100 jours. Deux policiers seront en septembre pour s'être livrés à des violences contre deux étudiants qui rentraient de soirée en février dernier à Lyon.

"Le premier gardien de la paix est poursuivi pour «violences par personne dépositaire de l’autorité publique sans ITT (Incapacité totale de travail) de plus de huit jours». Le second devra répondre de «violences par personne dépositaire de l’autorité avec ITT de plus de huit jours»", a fait savoir le parquet.

Lire aussi - Lyon: deux étudiants disent avoir été agressé gratuitement par des policiers, 100 jours d'ITT

 Le soir des faits, les deux amis rentraient à pieds d'une soirée étudiante et étaient alcoolisés. L'un marchait sur le trottoir et l'autre sur la chaussé. Il a alors été frôlé de très près par une voiture de police selon ses déclarations. Il a demandé aux fonctionnaires de faire attention. Les choses auraient alors dégénéré selon une des victimes. Les trois fonctionnaires seraient sortis de la voiture et ont poussé un des étudiants. "Un des policiers le pousse au niveau au niveau du torse, il percute le trottoir, tombe en arrière au sol et se cogne la tête", a fait savoir leur avocat. Le second jeune homme tente alors de s'interposer pour calmer le jeu mais est "violemment balayé" par un policier. 

"Un certificat médical établi le 21 février, que nous avons pu consulter, fait état de plusieurs hématomes et ecchymoses, notamment aux jambes, ainsi que d'une fracture au poignet. 100 jours d'Incapacité totale de travail (ITT) ont été prescrits", précisait BFMTV à l'époque des faits.

Les deux amis avaient porté plainte. Les enquêteurs avaient rapidement identifiés les policiers mis en en cause.

L'avocat d'une des victimes s'est satisfait du renvoi au tribunal correctionnel de ses deux fonctionnaires auprès du Parisien. "C’est une excellente chose pour la police et pour la justice que des actes de violences illégitimes puissent être sanctionnés", a-t-il estimé.

Voir:

"Gilets jaunes"/violences policières: le parquet de Toulouse ouvre deux enquêtes  

Les "gilets jaunes" défilent contre les violences policières, heurts à Paris et Bordeaux

Jérôme Rodrigues, le "gilet jaune" devenu symbole des violences policières

Deux policiers lyonnais seront jugés en septembre prochain devant le tribunal correctionnel pour des violences policières commises en février dernier contre deux étudiants.


Commentaires

-