Drogué, il la viole, lui casse les dents au marteau et lui urine dans la bouche: 18 ans de prison

Drogué, il la viole, lui casse les dents au marteau et lui urine dans la bouche: 18 ans de prison

Publié le :

Vendredi 08 Mars 2019 - 11:41

Mise à jour :

Vendredi 08 Mars 2019 - 11:52
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Jeudi 7, un homme de 38 ans a été condamné à une lourde peine de prison pour avoir violé et torturé une femme dont il souhaitait se venger pour une oscure histoire d'argent. L'homme était en outre lourdement toxicomane.

Il lui a fait connaître une nuit d'enfer pour un motif pourtant futile. Un homme de 38 ans a été reconnu coupable jeudi 7 de viol et de torture sur une femme de 51 ans en 2016, pour se venger suite à un problème d'argent.

Les faits se déroulent à Saint-Michel-sur-Orge dans l'Essonne. George Hoffmann, délinquant toxicomane issue de la communauté des gens du voyage, rencontre sa victime par hasard dans une casse automobile. Le duo passe la nuit ensemble. Au matin, pour se débarrasser d'elle, l'accusé lui expliquera sortir de prison après avoir tué un homme et mangé son foie (ce qui est faux) ce qui fera fuir la victime.

Mais peu après, George Hoffmann va se présenter au domicile de la quinquagénaire et s'y installer de force. Commencent alors les insultes (notamment parce que la victime a eu un enfant avec un homme noir), les coups et les viols répétés.

Un jour de septembre, l'accusé estime que sa victime lui a volé la somme de 6.800 euros. Il décide d'appliquer des représailles sur la malheureuse, après avoir consommé du cannabis, de la cocaïne et de la méthadone. L'emmenant près d'un lac, il la frappe à l'aide d'un marteau lui faisant sauter plusieurs dents –la victime montrera à la barre sa bouche édentée– et finissant par lui uriner dans la bouche.

Lire aussi: Bourgoin-Jallieu: la mère et le beau-père pédophiles orchestraient les viols des trois enfants 

A la barre, l'accusé reconnaît les faits comme le rapporte Le Parisien (voir ici): "Pour le truc qui est arrivé avec la dame, je reconnais bien l’avoir frappée. Mais j’avais pris de la drogue et de l’alcool. Je ne me souviens plus vraiment". Son avocat tentera de le défendre en rappelant qu'il a reconnu rapidement les faits et que, selon lui, le doute pèse encore sur cette affaire: "Il aurait fallu creuser cette histoire de vol d’argent (…) On voit la victime arriver à l’audience en boitant puis enlever son dentier à la barre. Or, aucun élément médical dans le dossier ne fait par exemple état de dents brisées".

Les jurés de la cour d'assises de l'Essonne ne seront pas sensibles à cette défense et iront même au-delà des réquisitions du procureur en condamnant l'accusé à une peine de 18 ans de prison ferme.

Voir aussi:

Son violeur tente de la brûler vive: elle le tue en s'accrochant à lui

Corse: abattue par son ex, elle dénonçait ses violences depuis des années

L'accusé a été condamné à 18 ans de prison.


Commentaires

-