Eric Zemmour: sa condamnation pour "provocation à la haine envers les musulmans" confirmée

A l'amende

Eric Zemmour: sa condamnation pour "provocation à la haine envers les musulmans" confirmée

Publié le :

Vendredi 18 Novembre 2016 - 12:00

Mise à jour :

Vendredi 18 Novembre 2016 - 12:04
Le polémiste Eric Zemmour a vu sa condamnation pour "provocation à la haine envers les musulmans" confirmée. Il avait tenu des propos jugés illégaux dans un grand quotidien italien.
©Lancelot Frederic/Sipa
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La cour d’appel n’a pas dévié d’une ligne du jugement qui avait été rendu en première instance. Jeudi 17, le polémiste Eric Zemmour a vu sa condamnation à 3.000 euros d’amende pour provocation à la haine envers les musulmans confirmée.

Les propos délictueux remontent à octobre 2014. Dans les colonnes du quotidien italien Corriere della serra, Eric Zemmour fustige le communautarisme qu’il ressent de la part des musulmans. Ils ont, selon lui, "leur code civil" et "c’est le Coran", déplorant qu’"ils vivent entre eux dans les banlieues. Les Français ont été obligés de s’en aller".

Dans la même interview, il rajoute que "cette situation de peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile", assurant que "des millions de personnes vivent ici, en France, mais ne veulent pas vivre à la française".

Au moment de l’interview, Eric Zemmour faisait la promotion de son livre Le suicide français qui, selon les estimations du Figaro, s’est écoulé à 330.000 exemplaires en quelques mois.

Eric Zemmour, pour sa défense, estimait que ses propos ne concernaient qu’"une fraction seulement" des musulmans. La cour d'appel a confirmé toutes les dispositions du jugement, qui avait également condamné Eric Zemmour à verser des dommages et intérêts à plusieurs associations de lutte contre le racisme.

C’est la deuxième fois qu’Eric Zemmour est condamné pour incitation à la haine après avoir déclaré en 2011 que "la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c'est comme ça, c'est un fait".

 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Eric Zemmour, pour sa défense, affirmait qu'il ne visait qu'une partie seulement des musulmans.

Commentaires

-