Expulsée d'un vol Emirates Airlines à cause de ses règles douloureuses

Expulsée d'un vol Emirates Airlines à cause de ses règles douloureuses

Publié le :

Mercredi 21 Février 2018 - 15:54

Mise à jour :

Mercredi 21 Février 2018 - 15:57
Une femme et son mari ont reçu l’ordre de quitter l'avion avant que celui-ci ne décolle de Dubaï. Beth Evans souffrait en effet de règles douloureuses et l'équipage n'a pas voulu prendre de risque.
© Karim SAHIB / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les deux parties ne sont pas d'accord sur les causes de l'indicent. Une jeune Britannique de 24 ans, Beth Evans, aurait été expulsée d'un avion de la compagnie Emirates Airlines à Dubaï car elle se serait plainte d'avoir des règles douloureuses à son petit ami Joshua.

Un membre de l'équipage de l'A380 s'est alors inquieté de l'état de santé de la jeune femme et lui a demandé d'évaluer sa douleur sur une échelle de 1 à 10. Pour la jeune femme, il s'agissait d'un niveau 1 et elle s'est dite prête à faire les sept heures de vol pour rallier Birmingham. Toutefois, l'équipage n'a pas souhaité prendre de risque et en l'absence de médecin, a enjoint la jeune femme et son ami à quitter l'appareil malgré leurs protestations.

Lire aussi - Pets et atterrissage forcé du vol Transavia: ce qu'il s'est réellement passé dans le cockpit

"Etre expulsé pour des douleurs de règles, c’était de la folie", a déclaré Joshua Moran au Sun après l’incident. "Beth était en larmes et se fâchait quand l’hôtesse lui posait des questions. C’est embarrassant d’avoir à expliquer les douleurs de règles" raconte-t-il.

De son côté, la compagnie aérienne émiratie tient un discours différent de celui de sa cliente. Un porte-parole d'Emirates Airlines a expliqué: "La passagère a dit aux membres d’équipage qu’elle ne se sentait pas bien, qu’elle avait mal et qu’elle se sentait faible. Le capitaine a alors pris la décision de faire appel au service médical et de faire descendre la passagère. Nous ne voulions pas mettre en danger sa santé en prenant le risque qu’il se passe quoi que ce soit durant le vol".

Le jeune couple a dû débourser près de 600 euros pour prendre un autre vol.

L'équipage n'a pas souhaité prendre de risque et en l'absence de médecin, a enjoint la jeune femme et son ami à quitter l'appareil.


Commentaires

-