Fashion Week à Paris: 18 personnalités s'engagent contre la fourrure

Fashion Week à Paris: 18 personnalités s'engagent contre la fourrure

Publié le :

Mardi 27 Février 2018 - 12:48

Mise à jour :

Mardi 27 Février 2018 - 13:00
A l'occasion de la Fashion Week, qui débarque ce mardi à Paris, l'association L214 a décidé d'agir en diffusant chaque jour des vidéos de personnalités engagées contre la fourrure. L'humoriste Raphaël Mezrahi a d'ores et déjà pris position.
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après New York, Londres et Milan, la Fashion Week débarque à Paris, l'occasion pour l'association L214 de poursuivre sa campagne #BalanceTaFourrure. Un événement qui vise à sensibiliser la population sur ce commerce en cette période où certains achètent des vêtements en fourrure pour affronter le froid et la grisaille.

Ainsi, pendant cette semaine où la mode est à l'honneur, une vingtaine de personnalités ont été choisies pour témoigner de leur indignation face au calvaire des animaux élevés pour leur pelage. Chaque jour, à partir de ce mardi 27, deux vidéos seront dévoilées sur le site balancetafourrure.com et les internautes invités à deviner à l’aide d’indices qui seront les prochaines personnalités à prendre position.

Pour le moment, l'association a mis en ligne deux vidéos dont celle de l'humoriste Raphaël Mezrahi. "La fourrure, ce n'est pas un objet, c'est un animal au départ. Un animal qu'on tue, qu'on élève dans des conditions exécrables et à qui on retire la peau souvent vivant. C'est scandaleux", a-t-il déploré s'adressant ensuite à Emmanuel Macron face caméra lui proposant un rendez-vous pour discuter du sujet.

Lire aussi - Le marché de la fourrure: le point sur la législation en France

Pour rappel, cette campagne a été lancée suite à la diffusion d'une nouvelle vidéo choc montrant un élevage de visons en Vendée. Cette séquence de trois minutes, visionnée plus de deux millions de fois sur les réseaux sociaux, montrait aux internautes des visons emprisonnés dans de minuscules cages, des animaux automutilés mais aussi des monticules d’excréments qui s’accumulaient sous les cages avant de se répandre dans la nature et sur le sol.

A cette occasion, L214 a lancé une pétition et publié une carte de la situation réglementaire en Europe. Un sondage, également publié sur le site de l'association, a révélé que plus de 8 Français sur 10 étaient favorables à l’interdiction de l’élevage d’animaux pour leur fourrure en France.

 

Une vingtaine de personnalités s'engagent contre la fourrure à l'occasion de la Fashion Week parisienne.


Commentaires

-