Fausse alerte attentat dans le 1er arrondissement de Paris

Fausse alerte attentat dans le 1er arrondissement de Paris

Publié le :

Samedi 17 Septembre 2016 - 17:11

Mise à jour :

Samedi 17 Septembre 2016 - 17:20
©Yves Herman/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le quartier des Halles et de la rue Etienne Marcel a été brièvement bouclé ce samedi après-midi suite à une alerte attentat qui a mobilisé un important dispositif de police. La préfecture de police a confirmé quelques minutes plus tard qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

Une alerte attentat a été déclenchée ce samedi après-midi concernant le 1er arrondissement de Paris où une importante opération de police a eu lieu, près des métros Les Halles et Etienne Marcel avant qu'il soit confirmé rapidement qu'il s’agissait d'une fausse alerte.

La préfecture de police de Paris a fait savoir sur Twitter que ses effectifs avaient été déployés et appelé dans un premier temps à éviter la zone tandis qu'au moins un hélicoptère survolait le quartier.

L'outil SAIP (système d'alerte et d'information des populations) a envoyé un message d'alerte recommandant également d'éviter le secteur.

Des informations contradictoire circulaient à 16h30, certains médias faisant état d'une fusillade, d'un mouvement de panique, d'une interpellation voire d'une prise d'otages.

Mais à 16h48, la préfecture de police de Paris a fait savoir que l'opération se terminait et qu'aucun danger n'était à signaler. L'opération aurait permis de "lever des doutes".

Le porte-parole du ministre de l'Intérieur a indiqué que l'opération avait été déclenchée consécutivement à une information selon laquelle une prise d'otages était en cours  à proximité de l'église Saint Leu Saint Gilles, située au 92, rue Saint Denis. Certaines personnes présentes sur place se seraient même baricadées. L'enquête doit à présent établir ce qui a provoqué cette panique. Bernard Cazeneuve a salué la réactivité des forces de l'ordre.

Ce genre de situation étant propice aux rumeurs et à la panique, les autorités rappellent régulièrement de ne se fier qu'aux informations officielles. 

 

La préfecture de police a rapidement affirmé avoir "levé les doutes" concernant un attentat dans le quartier des Halles.

Commentaires

-