Grand-Quevilly: accusé sur Facebook d'être un "violeur", il est passé à tabac dans la rue

Grand-Quevilly: accusé sur Facebook d'être un "violeur", il est passé à tabac dans la rue

Publié le :

Jeudi 31 Mai 2018 - 11:12

Mise à jour :

Jeudi 31 Mai 2018 - 11:30
Mardi, un homme handicapé a été violemment agressé à Grand-Quevilly dans la banlieue de Rouen. Il subissait depuis plusieurs jours des dénonciations a priori calomnieuses sur des faits d'agressions sexuelles et d'exhibitions devant des enfants.
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

A-t-il été victime de représailles ou des conséquences dramatiques d'une dénonciation calomnieuse? Un homme a été passé à tabac par une ou plusieurs personnes mardi 29 au Grand-Quevilly dans la banlieue de Rouen. Or, la victime était l'objet de rumeurs sur Facebook l'accusant d'être un délinquant sexuel comme le rapporte la presse locale (voir ici).

L'agression s'est produite vers 19h à hauteur d'un arrêt de tramway. La victime, handicapée, a été abordée, frappée, mise à terre puis rouée de coups sans que le nombre d'agresseurs ne soit précisément déterminé. Blessé, l'homme a dû être transportée au CHU de Rouen.

Une enquête de police a été ouverte pour retrouver les agresseurs et il est rapidement apparu que l'homme était l'objet de dénonciations sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, des internautes l'accusaient d'agressions sexuelles ou d'exhibition de ses organes génitaux devant des petites filles dans une école de la commune. Sa photo barrée de la mention "violeur" circulait d'ailleurs au gré des pages, tout comme des déclarations comme quoi l'homme venait de sortir de prison (ce qui est faux).

Lire aussi - Doubs: soupçonné d'être un pédophile, il est battu et torturé dans un bois

En outre, après l'agression, des photos de la victime à terre ont circulé sur Snapchat avec la légende "Y c fait niquer wlh".

L'enquête n'a pas encore établi avec certitude le lien entre ces dénonciations sur Internet et l'agression. La victime est connue de la justice pour des faits de vols remontant à 2012 mais n'a aucun antécédent pour des faits de nature sexuelle.

L'homme était accusé de faits sexuels sur les réseaux sociaux.


Commentaires

-