Grève SNCF: un médecin refuse de soigner les cheminots (photo)

Grève SNCF: un médecin refuse de soigner les cheminots (photo)

Publié le :

Mardi 05 Juin 2018 - 12:29

Mise à jour :

Mardi 05 Juin 2018 - 12:52
Depuis le début de la grève des cheminots, un médecin de Pontault-Combault a affiché un message où il explique avoir refusé de recevoir les salariés de la SNCF en raison d'un "mouvement social" personnel. Un plainte a été déposée contre le praticien.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le médecin affirme avoir "voulu faire de l'humour". Un chirurgien orthopédique de Pontault-Combault en Seine-et-Marne est visé par la plainte d'un particulier après avoir affiché un message à l'entrée de son cabinet informent qu'il ne souhaitait pas recevoir en consultation "des salariés de la SNCF".

"En raison d'un mouvement social du Dr Henri Robin, il ne recevra ce jour aucun salarié de la SNCF", expliquait le petit texte affiché le jour du début de la grève perlée des cheminots qui s'oppose à la réforme de l'entreprise ferroviaire, soit le 3 avril.

 "En cas d'urgence, le médecin, lui-même usager des transports en commun franciliens, invitait les cheminots à se rendre à l'hôpital privé de Nogent-sur-Marne, en prenant le RER E puis le RER A, malgré «1 RER sur 3», un trajet qui prendrait, en raison de la grève, «environ trois heures»", invitait par ailleurs le praticien. Et d'ironiser sur les conditions de travail supposées des cheminots qui ont "le cul sur une chaise en appuyant sur un bouton et une pédale, 6h37 par jour".

Joint par le Quotidien du médecin, le docteur Henri Robin affirme que ses patients ont fort bien pris la chose. "C'est une très bonne affiche qui dit bien les choses. J'ai été plébiscité par une centaine de personnes qui ont été d'accord avec moi. Bien sûr, je ne refuse pas de patients. Mais il se trouve que je n'ai pas eu un seul cheminot depuis le début de la grève. Par contre, les patients de la RATP arrivent en levant les bras pour dire qu'ils ne sont pas de la SNCF", a-t-il souligné.

Lire aussi - Grève SNCF: 58% des Français l'estiment injustifiée

Egalement interrogé par Franceinfo, le praticien a toutefois reconnu que toutes les réactions à ce message n'ont pas été bienveillantes notamment celle d'une personne qui a annoncé "vouloir se casser la jambe pour venir le voir".

Toujours est-il qu'une plainte a été déposée le 18 mai dernier auprès du conseil départemental de Seine-et-Marne de l’Ordre des médecins. Cette dernière dénonce "un comportement inapproprié" du médecin incriminé et demande qu'il soit "rappelé à l'ordre".

"C'était une plaisanterie. Si un cheminot se présentait, bien sûr que je le prendrais. En pratique, je n'ai jamais refusé personne", a souligné le praticien à Franceinfo, tout en faisant savoir au Quotidien du médecin qu'il ne retirerait son affichette "qu'à la fin de la grève des cheminots".

Une tentative de conciliation doit avoir lieu prochainement entre le médecin et le plaignant. En cas d'échec, l'affaire sera portée devant des juges administratifs.

Un médecin de Pontault-Combault refuse de recevoir les salariés de la SNCF depuis le début de la grève des cheminots


Commentaires

-