Hurlements et vomissements: l'atterrissage cauchemardesque d'un vol EasyJet

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 11 décembre 2018 - 18:19
Image
EasyJet a relevé sa prévision de bénéfice sur fond de progression de son trafic passagers et de ses revenus malgré de pénalisantes grèves des contrôleurs aériens 
Crédits
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
Les passagers d'un vol EasyJet ont vécu un atterrissage cauchemardesque à Nice.
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
Un vol EsayJet qui reliait Marrakech à Nice a tourné au cauchemar à cause des vents violents dimanche. L'avion n'a pas réussi à atterrir provoquant des hurlements et même des vomissements chez les passagers. L'engin a finalement été dérouté vers Turin.

Ils ont finalement pu atterrir. Les passagers d'un vol EasyJet qui reliait Marrakech à Nice ont vécu un enfer dimanche 9 à cause des vents violents. A bord d'un A320, ils n'ont pas pu atterrir à Nice comme cela était prévu.

"L'avion a commencé à tanguer. Plus il descendait, plus il bougeait. Je n'osais pas regarder par le hublot", s'est souvenue une passagère dans les colonnes de Nice-Matin.

"A un moment, l'avion a penché sur le côté, piqué du nez avant que le pilote ne remette les gaz", a-t-elle poursuivi. Météo France avait d'ailleurs averti la population des vents violents et placé la Corse en vigilance rouge.

A voir aussi: Ajaccio - débarquée d'un vol Easyjet car son bébé a la varicelle (photo)

Résultat: un bon nombre de passagers ont paniqué. Certains ont même hurlé, pleuré ou vomi à cause des secousses. Après une seconde tentative ratée d'atterrissage le commandant de bord a fait savoir aux passagers que la manœuvre était trop dangereuse.

Le vol a donc été détournée vers Turin en Italie. L'engin s'est finalement posé sous les applaudissements des passagers soulagés. "La cheffe de cabine nous a dit: «Applaudissez plus fort, car nous aussi on a eu peur!»", a ajouté la passagère, toujours sous le choc.

La compagnie low cost EasyJet, très critiquée par les passagers du vol a réagi à cet atterrissage chaotique.

"Les pilotes d’EasyJet sont hautement qualifiés pour pouvoir effectuer des demi-tours par précaution et conformément à nos procédures. La sécurité des passagers à bord n'a à aucun moment été compromise. Une fois à Turin, les passagers ont reçu des informations, un bon de rafraîchissement puis ont été conduits à Nice", s'est défendu la compagnie.

A lire aussi:

EasyJet va faire voler son avion électrique en 2019

Consommateur d'ecstasy, un pilote d'EasyJet interdit de voler

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.