Il tue son père et cache son corps en décomposition

Il tue son père et cache son corps en décomposition

Publié le :

Mercredi 11 Avril 2018 - 17:53

Mise à jour :

Mercredi 11 Avril 2018 - 17:58
Un quinquagénaire originaire de Roubaix a été arrêté la semaine dernière à Paris. Il est soupçonné d'avoir tué son père, dont le corps a été retrouvé en décomposition dans son appartement dans le Nord. Le suspect avait calfeutré la chambre pour cacher les odeurs de putréfaction.
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Fin mars, les forces de l'ordre ont fait une horrible découverte dans un appartement de Roubaix dans le Nord. Alertés le voisinage, qui n'avait plus vu le septuagénaire qui vivait là depuis quelques jours, les policiers ont forcé la porte et ont retrouvé l'individu mort, totalement nu, lardé de plusieurs coups de couteau et allongé sur son lit.

Selon La Voix du Nord, qui a révélé l'information, la porte de la chambre de la victime avait été fermée et calfeutrée avec de la mousse expansive (généralement utilisée pour des travaux de construction ou de rénovation), pour limiter les effluves de putréfaction.

"Tout a été fait pour cacher le crime le plus longtemps possible. On a découvert que les aérations des portes et des fenêtres de la chambre avaient été calfeutrées avec de la mousse expansive et de la cellophane. Il s’agissait sûrement d’éviter que des odeurs se diffusent dans l’immeuble et alertent les voisins. C’était un véritable sarcophage qui avait été créé", a expliqué une source policière au quotidien régional.

Lire aussi: Paris - découverte des corps en décomposition d'une mère et de sa fille

L'homme avait perdu sa femme d'un cancer un mois avant son assassinat.

Une enquête a évidemment immédiatement été ouverte après cette macabre découverte. La brigade criminelle de la Police judiciaire a été chargée du dossier par le parquet.

Les premiers soupçons se sont dirigés vers l'un des fils de la victime, "en rupture de van avec sa famille roubaisienne". Marginal, il a été arrêté le 6 avril à Paris et a vite avoué le parricide.

Le corps en décomposition d'un homme de 74 ans a été retrouvé dans sa chambre calfeutrée à Roubaix fin mars.


Commentaires

-