Inceste: un adolescent de 16 ans viole sa propre mère dans le Haut-Rhin, il explique aux gendarmes qu'elle était "consentante"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 26 juillet 2017 - 10:59
Image
Un gendarme.
Crédits
©Witt/Sipa
L'adolescent va être soumis à une expertise psychiatrique.
©Witt/Sipa
Une mère de famille a porté plainte dimanche à Cernay (Haut-Rhin), accusant son fils de 16 ans de l'avoir violé. Placé en garde à vue, celui-ci admet une relation sexuelle expliquant qu'elle était consentie.

Les faits semblent à peine croyables. Et leur justification par l'intéressé confine au sordide. Un adolescent de 16 ans a été mis en examen pour viol. Il est accusé en effet d'avoir sexuellement abusé… de sa propre mère. C'est cette dernière qui a dénoncé son fils qui lui a imposé ce rapport sexuel.

La victime s'est présentée dimanche 23 devant les gendarmes dans la commune de Cernay (département du Haut-Rhin). Là elle explique les faits à des gendarmes que l'on imagine sidérés. La veille, au sein du domicile familial, dans des circonstances qui n'ont pas été dévoilées avec exactitude, l'adolescent a profité que sa mère était couché pour lui imposer des outrages pervers et incestueux.

La mère explique avoir essayé de résister au viol auquel était en train de s'adonner son fils. A-t-elle précisément essayé de le repousser? A-t-elle voulu le faire revenir à la raison? Dans tous les cas, cela fût sans succès et son garçon a commis l'inimaginable.

Les gendarmes, après ce témoignage, ont immédiatement placé le jeune en garde à vue. Au cours de ses auditions, celui-ci n'a pas cherché à nier. Oui, il a bien eu une relation sexuelle avec sa propre mère. Mais, il l'assure, cette dernière était "consentante". La défense est classique pour les cas habituels de viol, elle semble inimaginable pour une agression incestueuse.

Face aux déclarations de l'accusé, le parquet des mineurs a demandé, en plus d'une détention provisoire, une expertise psychiatrique pour essayer de comprendre comment un adolescent peut en venir à abuser sexuellement de celle qui l'a mis au monde. Le jeune garçon était jusque-là connu de la police pour des faits mineurs en lien avec des stupéfiants.

À LIRE AUSSI

Image
Des passants dans la rue.
Inceste: quatre millions de Français seraient concernés
Selon un sondage réalisé pour l'Association internationale des victimes d'inceste et publié mercredi, 6% des Français auraient déjà été victimes d'inceste, ce qui repr...
17 décembre 2015 - 13:18
Lifestyle
Image
Au procès.
Procès de Karl Rose: l'enfance du tueur d'Istres, entre soupçons d'inceste et manque d'amour
Le procès de Karl Rose, jeune homme désocialisé passionné par son ordinateur et les armes et qui a abattu trois inconnus en 2013, a débuté jeudi dernier. Ce lundi, l'e...
09 janvier 2017 - 20:34
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don