Interné après avoir voulu "attaquer" à la machette Emmanuel Macron

Interné après avoir voulu "attaquer" à la machette Emmanuel Macron

Publié le :

Jeudi 08 Novembre 2018 - 10:29

Mise à jour :

Jeudi 08 Novembre 2018 - 10:34
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le jeune homme de 18 ans avait fugué samedi au volant de la voiture de ses parents, avec l'intention "d'attaquer" le président de la République à Honfleur. Une machette a été retrouvée à son domicile. Il a été interné.

Ce sont ses parents qui l'ont dénoncé aux forces de l'ordre. Un jeune homme originaire du Finistère, a été arrêté samedi 3, après avoir affirmé à ses proches qu'il voulait "attaquer" le président Emmanuel Macron avec une machette. Il a été placé engarde à vue avant d'être interné en raison de son état psychologique.

Comme le rapporte France Bleu Breizh Izel, le jeune lycéen s'était tout de même rendu avec la voiture de ses parents à Honfleur en Normandie, là-même où se trouvait le président de la République qui y passait le week-end en famille. Une fois sur place, il a contacté ses parents qui sont venus le chercher. Il leur a expliqué qu’il voulait attaquer le chef de l’Etat. Le père et la mère du jeune homme ont décidé de l’emmener à la gendarmerie de Châteaulin.

Lire aussi - Emmanuel Macron menacé: six terroristes d'extrême-droite présumés arrêtés

Une machette a été retrouvée au domicile du jeune homme. Il a été placé en garde à vue pour menace de mort dans la journée du samedi et présenté à un psychiatre dimanche avant d'être interné à l’hôpital en raison de son état psychologique présenté comme fragile.

Un fait divers qui intervient alors que six individus membres de l'ultra-droite ont été interpellés dans le cadre d'un vaste coup de filet mardi 6 à la suite de renseignements faisant état d'"un possible projet d'action violente" contre le président. L'opération a ciblé cinq hommes et une femme âgés de 22 à 62 ans, qui ont été placés en garde à vue, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Voir:

Coup de filet antiterroriste dans l'ultradroite pour des menaces d'attaque contre Macron

aces d'attaque contre Macron: les gardes à vue des six suspects prolongées

 

 

Le jeune homme de 18 ans a été livré par ses parents aux forces de l'ordre après avoir voulu "attaquer" Macron.


Commentaires

-