Emmanuel Macron menacé: six terroristes d'extrême-droite présumés arrêtés

Emmanuel Macron menacé: six terroristes d'extrême-droite présumés arrêtés

Publié le :

Mardi 06 Novembre 2018 - 13:52

Mise à jour :

Mardi 06 Novembre 2018 - 13:59
© Ludovic MARIN / POOL/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Au moins six personnes connues pour être d'extrême-droite ont été interpellées ce mardi matin dans le cadre d'une enquête pour association de malfaiteurs terroristes criminelle. Ce groupe aurait préparé une action violente contre Emmanuel Macron. Les interpellations ont été faites à titre préventif.

Au moins six personnes connues des autorités pour appartenir à une mouvance violente d'extrême-droite ont été interpellées ce mardi 6 au matin en Isère, en Ille-et-Vilaine et en Moselle.

Selon BFM, qui révèle cette information, l'opération dirigée par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) s'inscrivait dans le cadre d'une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs terroristes criminelle.

Ce groupe d'individus aurait entrepris une action violente contre Emmanuel Macron, mais BFM précise que le projet d'attaque n'était pas encore bien défini et que les interpellations ont eu lieu à titre préventif.

Lire aussi: Macron juge que sa popularité va souffrir "encore sans doute un bon moment"

Le Renseignement français surveille de très près toutes les mouvances d'ultra-droite depuis la découverte de projets d'attentats terroristes qui visaient plusieurs personnalités politiques l'année dernière.

A l'époque dix individus avaient été arrêtés. Ils étaient en lien avec Logan N., militant d'ultra-droite et fiché S, repéré par les autorités pour avoir géré un page Facebook en l'honneur du terroriste norvégien Anders Breivik.

Et aussi:

Meaux: Trump invité par Macron aux commémorations du 11-Novembre?

La fausse lettre de Macron qui demande "d'user de la force" contre le mouvement du 17 novembre

"Mesquinerie" et "autoritarisme": Ségolène Royal tacle Emmanuel Macron

Six personnes ont été interpellées ce mardi matin pour association de malfaiteurs terroristes criminelle. Ils auraient préparé une action contre Emmanuel Macron.


Commentaires

-