Jonathann Daval "squelettique": son état de santé préoccupant

Jonathann Daval "squelettique": son état de santé préoccupant

Publié le :

Jeudi 29 Mars 2018 - 15:00

Mise à jour :

Jeudi 29 Mars 2018 - 15:04
© SEBASTIEN BOZON / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Depuis deux semaines, Jonathann Daval, qui a avoué fin janvier avoir tué son épouse Alexia, a été transféré dans l'unité psychiatrique de la maison d'arrêt de Dijon. Son état de santé inquiète de plus en plus son avocat, qui a révélé que son client était devenu "squelettique" et était aussi sous psychotropes.

Jonathann Daval est en train de dépérir. L'homme de 34 ans, qui a avoué fin janvier avoir tué son épouse Alexia, insistant sur le fait que c'était "involontaire", est incarcéré depuis dans la maison d'arrêt de Dijon en attente de son procès. Mais il y a une quinzaine de jours, il a été transféré dans l'unité psychiatrique de la prison et est "sous surveillance médicale renforcée en raison d'une perte de poids massive".

C'est l'avocat du prévenu, Me Randall Schwerdorffer, qui a donné de ses nouvelles ce jeudi 29 lors d'une interview accordée à France 3 Bourgogne Franche-Comté. Très inquiet pour l'état de santé de son client, le conseil a ainsi révélé qu'il était devenu "physiquement squelettique, très amoindri" et se trouve "manifestement sous traitement d'un certain nombre de psychotropes".

Voir aussi: meurtre d'Alexia Daval - son mari Jonathann transféré en psychiatrie

Tout ceci est révélateur d'un état dépressif et remet en cause la suite de son incarcération. Car si son état de santé se dégrade encore, il pourrait bien être admis dans un hôpital afin de recevoir un traitement adapté.

"Il y a des analyses qui sont en cours. En fonction des résultats, soit on considérera que son état de santé est compatible avec sa détention telle qu'elle se passe aujourd'hui, soit son état se dégrade et on verra à ce moment ce qu'il est opportun de faire", a souligné Me Randall Schwerdorffer.

Sa dépression serait due à une décompensation psychique suite à trois mois de mensonges. Car avant d'avouer le meurtre d'Alexia Daval, le mari de la joggeuse a fait croire pendant ces trois mois qu'il n'avait aucun lien avec sa mort. Il a même joué le mari éploré aux côtés de ses beaux-parents.

Beaux-parents qui n'éprouvent cependant aucune haine envers le meurtrier de leur fille: "Il doit suffisamment souffrir comme ça, ce n’est pas la peine d’en rajouter".

Jonathann Daval, transféré dans le service psychiatrique de la prison de Dijon, a perdu beaucoup de poids, au point de devenir "squelettique" et d'inquiéter son avocat.


Commentaires

-