La femme et l'amant tentent de tuer le mari de "manière créative"

La femme et l'amant tentent de tuer le mari de "manière créative"

Publié le :

Mardi 23 Octobre 2018 - 11:06

Mise à jour :

Mardi 23 Octobre 2018 - 11:17
©Activedia/Pixabay
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un Britannique, condamné à mort par une tumeur au cerveau, a vécu des mois mouvementés durant lesquels sa femme et l'amant de celle-ci ont tenté de le tuer de "manière créative". Le tribunal a révélé lundi que l'épouse avait fait des recherches sur Internet sur la meilleure façon de se débarrasser de lui.

Raymond Weatherall, un Britannique condamné à mort par une tumeur au cerveau inopérable, a failli mourir plus tôt que prévu, à plusieurs reprises et de manières différentes de la main de son épouse Hayley, de l'amant celle-ci Glenn, et de la fille de ce dernier Heather.

Les faits se sont déroulés entre l'été 2017 et le printemps 2018 autour de la ville de Sandwich dans le Kent (Angleterre), où la victime réside. Lors du procès, le tribunal de Maidstone a révélé lundi 22 que l'épouse avait fait des recherches sur Internet.

Les enquêteurs ont ainsi découvert en fouillant son ordinateur qu'elle avait tapé les mots suivants: "comment tuer quelqu'un de manière créative?", "techniques pour tuer en silence", "les 16 étapes pour tuer quelqu'un sans se faire attraper".

Lire aussi: un homme condamné à 22 ans de prison pour avoir tenté de tuer sa sœur à la hache

Après la dernière tentative de meurtre (à laquelle il a survécu), Raymond a décidé d'expliquer à la police ce qu'il traversait: que sa femme et son amant complotaient pour l'achever.

En novembre, ils lui ont tiré dessus à la marina de Sandwich. La balle est entrée par une joue et ressortie par l'autre sans le tuer.

Ils ont aussi essayé de l'empoisonner, de l'incinérer vivant après avoir provoqué un incendie avec une explosion et même de le noyer alors qu'il était sorti pêcher.

Simon Taylor, le procureur, a expliqué que les trois accusés s'étaient "mis d'accord sur le fait que Raymond Weatherall devait être assassiné et chacun d'entre eux a étudié le meilleur moyen d'y parvenir", selon les médias locaux.

Lors d'une audience, Hayley Weatherall a reconnu que la fusillade à la marina était préméditée et qu'elle avait suivi les instructions de son amant pour la tentative d'empoisonnement.

Les trois accusés risquent de lourdes peines de prison, mais le verdict n'est pas près de tomber. Le procès doit encore durer plusieurs semaines.

Et aussi:

Hérault: il massacre sa femme et son amant au marteau et à l'arme blanche

Lyon: quatre femmes condamnées pour avoir agressé leur amant

Un homosexuel français de 68 ans tué et découpé par son jeune amant en Inde

Condamné par une tumeur au cerveau, un homme a vu sa femme tenter de le tuer à plusieurs reprises avec l'aide son amant.


Commentaires

-