Le baby-sitter tueur d'enfants relâché: "il n'est plus un risque"

Le baby-sitter tueur d'enfants relâché: "il n'est plus un risque"

Publié le :

Mardi 04 Décembre 2018 - 11:54

Mise à jour :

Mardi 04 Décembre 2018 - 12:14
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

David McGreavy, reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de trois enfants en bas âge dans les années 70, va être relâché car il n'est plus considéré comme une "risque". La mère des enfants morts est contre cette décision et voudrait qu'il finisse ses jours en prison.

Le monstre du Worcester va bientôt retrouver la liberté. La justice britannique compte en effet libérer David McGreavy, emprisonné depuis 1973 et le triple meurtre d'enfants en bas âge, car il n'est plus considéré comme une personne "à risque".

Celui qui a aujourd'hui 67 ans a battu à mort un bébé de neuf mois avant d'étrangler son grand frère de quatre ans et d'égorger leur sœur, seulement âgée de deux ans. Il a expliqué qu'il les avait tués car l'un d'entre eux n'arrêtait pas de pleurer.

Il a reconnu les faits et a écopé, à l'époque, de la prison à perpétuité.

A voir aussi: Pédophilie - quand les violeurs peuvent rencontrer les enfants de leurs victimes

Mais ce n'est pas tout. Leur baby-sitter depuis deux ans, car les petits le connaissaient bien, avait aussi mutilé leurs corps avec une pioche avant de finalement les empaler à la balustrade du jardin d'un voisin.

"On m'a dit qu'il ne serait plus jamais libre", a indiqué la mère des trois petits, Elsie Urry, scandalisée par la nouvelle et qui n'a pas hésité à qualifier le meurtrier de ses enfants d'"animal". Mais la commission des libérations conditionnelles a jugé qu'il n'était plus un danger.

"Il a mis mes bébés sur des pics, pour l'amour de dieu! Il les a mutilés et ils ont agonisé", a-t-elle martelé dans les médias anglo-saxons.

Selon la justice britannique, le meurtrier a "considérablement" changé depuis son entrée en prison. "Il a développé de la maîtrise de soi tout comme une compréhension considérable des problèmes qu'il a eus et qu'il a causés".

Après 45 ans en prison, et une majorité du temps dans des "conditions protégées", David McGreavy est capable de "se maîtriser dans des situations stressantes", d'après les psychologues. Il retrouvera donc bientôt la liberté, au désespoir de la mère de Paul, Dawn et Samantha.

A lire aussi:

Actes de torture et de barbarie sur une enfant de 4 ans: le beau-père avoue

Emasculé, les dents arrachées et torturé à mort: la compagne du SDF victime d'un culte sadique témoigne (photo)

Chaton torturé en direct, chiens prostitués: la Thaïlande face au "business" de la cruauté animale

La justice britannique s'apprête à libérer le tueur de trois enfants en bas âge.

Commentaires

-