Le chasseur disparu dans le Gard mort noyé, deux victimes en une journée

Le chasseur disparu dans le Gard mort noyé, deux victimes en une journée

Publié le :

Dimanche 10 Décembre 2017 - 16:06

Mise à jour :

Dimanche 10 Décembre 2017 - 16:12
Le corps d’un chasseur porté disparu depuis samedi dans le Gard a été retrouvé ce dimanche dans un bassin de rétention. Il serait mort noyé. Un autre chasseur a trouvé la mort le même-jour dans le département, abattu par un de ses camarades.
©Jean-François Monier/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le chasseur qui avait disparu samedi 9 dans le Gard a été retrouvé mort noyé ce dimanche 10. Il est l’un des deux chasseurs à avoir trouvé la mort dans le département au cours de la même journée.

La famille de cette homme d’une soixantaine d’années avait signalé sa disparition ne le voyant pas revenir samedi pour le déjeuner.

Voir: Accidents de chasse - un mort et un disparu dans le Gard

Épaulés par plusieurs centaines de civils dont des plongeurs et avec l’aide d’un hélicoptère, les gendarmes du Gard avaient lancé des recherches qui ont abouti dans la journée, relate Le Parisien.

Le cadavre du chien du chasseur avait d’abord été retrouvé dans un bassin de rétention, le corps du maître a suivi. On ignorait encore quelques heures après la macabre découverte quel était la piste retenue par les enquêteurs, accident, suicide ou crime.

Aller plus loin: Accidents de chasse - quelle responsabilité pour les chasseurs?

Il n’est donc pas encore permis de parler d’accident de chasse au sens strict. C’est en revanche le cas pour un autre chasseur, abattu par un de ses camarades. L’accident est survenu dans le secteur de Montaren-Saint-Médier, à une vingtaine de kilomètres au nord de Nîmes, samedi matin.

Durant la battue, l’un des chasseurs, âgé de 47 ans, a reçu une balle tirée par un de ses compagnons. Le projectile a touché l’artère fémorale, ce qui a provoqué une importante hémorragie. Les pompiers dépêchés sur les lieux n’ont pas pu réanimer la victime.

Le décès de ce chasseur de 47 ans porte à au moins 10 le nombre de personnes tuées depuis l’ouverture. Cela alors que 18 personnes, uniquement des chasseurs, ont été tuées entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017 selon l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (source ONCFS).

Un chasseur a été retrouvé noyé dans le Gard ce dimanche, un autre est mort après avoir reçu une balle.


Commentaires

-