Le pédophile schizophrène agressait sexuellement ses petits cousins

Le pédophile schizophrène agressait sexuellement ses petits cousins

Publié le :

Mardi 19 Décembre 2017 - 15:39

Mise à jour :

Mardi 19 Décembre 2017 - 15:48
Un pédophile a été condamné jeudi à trois ans de prison dont deux avec sursis pour des agressions sexuelles sur des membres de sa famille. Il imposait fellations et masturbations à ses petits cousins.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est une audience particulièrement difficile qui a eu lieu au tribunal de Clermont-Ferrand jeudi 14. Un habitant du Puy-de-Dôme, âgé de 28 ans, comparaissait devant la justice pour des agressions sexuelles dont il se serait rendu coupable contre ses petits-cousins.

"À plusieurs reprises, en 2012 et 2013, alors qu’ils étaient âgés de 10 et 12 ans, les deux enfants assurent qu’ils ont été contraints de subir notamment fellations et masturbations", fait savoir La Montagne.

Le prévenu s'est défendu en expliquant "avoir des difficultés psychologiques, des problèmes liées à une schizophrénie diagnostiquée en 2013". Il a reconnu à la barre des "caresses" mais nie avoir imposé des fellations à ses petits cousins.

"Ils décrivent également des menaces, se disant obligés de faire ce que vous demandiez parce que vous étiez plus fort", a relevé le président du tribunal. Dénégation du grand cousin: "Non. Ils n’ont jamais posé la main sur moi. Je me suis masturbé moi-même". Réponse cinglante du magistrat: "Vous leur avez demandé de vous faire une fellation et comme ils ont refusé, vous leur avez dit de vous masturber".

Lire aussi - Aveyron: le jeune pédophile est dénoncé par ses parents, sa sœur affirme avoir été violée

Et le prévenu de s'embrouiller dans ses déclarations: "Je lui ai juste demandé de baisser son pantalon. Il était contraint, pas physiquement mais… En parlant j’ai réussi à le convaincre… Je lui disais d’être gentil, j’ai insisté…".

L'expertise psychiatrique a souligné que "le risque de récidive ne peut pas être exclu" et que "des traits pervers ne peuvent être écartés". 

Les explications du suspect n'ont pas convaincu la cour. L'individu a été reconnu coupable de l’ensemble des faits qui lui étaient reprochés. Il écope donc d'une condamnation de trois ans de prison dont deux assortis du sursis avec une mise à l’épreuve avec également une obligation de soins. Il sera désormais inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes.

Le pédophile imposait fellations et masturbations à ses petits cousins.


Commentaires

-