Les ados extorquaient de l'argent à l'enseignante avec laquelle ils couchaient

Les ados extorquaient de l'argent à l'enseignante avec laquelle ils couchaient

Publié le :

Lundi 24 Septembre 2018 - 15:54

Mise à jour :

Lundi 24 Septembre 2018 - 16:01
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Trois mineurs marseillais extorquaient de l'argent à leur professeure accusée d'avoir eu des relations sexuelles avec plusieurs de ses élèves. Ils ont été mis en examen.

C'est désormais une certitude, les adolescents ont bien extorqué de l'argent à leur professeure, une femme de 37 ans, qui avait eu des relations sexuelles avec cinq de ses élèves. Le trio a été mis en examen pour "extorsion" par un juge des enfants et laissé libre.

La professeure, en poste au lycée professionnel Camille Jullian à Marseille, accusait trois de ces jeunes d'avoir filmé l'un de ses ébats et de l'avoir forcée à leur verser quasiment 7.000 euros en plusieurs transactions, rapporte La Provence.

Lire aussi - Marseille: l'enseignante couche avec des lycéens, ils lui extorquent de l'argent

Placés en garde à vue mercredi 19, les trois jeunes ont rapidement reconnu les faits. Selon le quotidien, les suspects "auraient assuré avoir agi ainsi pour se défaire de cette professeur qui, après avoir changé de morphologie, se montrait, selon eux, très entreprenante et même pressante".

La professeure a dérapé fin 2017 en marge d'une sortie scolaire. La trentenaire s'est rapprochée de deux jeunes et a réalisé avec deux des photos intimes. Pendant trois mois, plusieurs jeunes, cinq en tout, vont se servir de ces clichés pour obtenir des faveurs sexuelles, n'hésitant pas à se présenter au domicile de l'enseignante. Si elle refuse, les photos seraient diffusées sur les réseaux sociaux. Alors elle a accepté de coucher avec cinq mineurs, selon sa version des faits.

"Un soir, mon fils de 15 ans m'a dit qu'elle l'avait ajouté sur Snapchat. J'ai trouvé ça très déplacé et quelque temps après quand il m'a avoué avoir eu une relation avec une femme mûre, j'ai su que c'était elle. S'il faut bien admettre qu'elle n'a pas forcé mon fils à coucher avec elle, c'est clairement elle qui l'a approché", a confié à La Provence la mère d'un des adolescents non concerné par l'extorsion. 

La professeure sera jugée fin janvier pour "atteintes sexuelles sur mineurs de plus de 15 ans" et "corruption de mineurs". 

Voir:

Aide sociale à l'enfance: un inspecteur accusé de viol sur mineure

Consentement sexuel des mineurs: 500.000 signatures contre la loi Schiappa

Paris - Viols au foyer, la mineure accuse le vigile 

La professeure victime de ses élèves officiait au lycée Camille Jullian de Marseille.

Commentaires

-