Les arbres en hommage à Ilan Halimi sciés en pleine vague d'actes antisémites

Les arbres en hommage à Ilan Halimi sciés en pleine vague d'actes antisémites

Publié le :

Mardi 12 Février 2019 - 07:26

Mise à jour :

Mardi 12 Février 2019 - 07:38
©HO/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les arbres commémorant les premier et dixième anniversaires de la mort d'Ilan Halimi ont été sciés dans la nuit de dimanche 10 à lundi 11, à Sainte-Geneviève (Essonne), et ce quelques jours avant de nouvelles commémorations. Un geste qui fait écho à plusieurs actes antisémites relevés ces derniers jours.

Après le tag antisémite sur la vitrine d'un restaurant Bagelstein ou le portrait de Simon Veil également dégradé, ce sont deux arbres plantés en mémoire d'Ilan Halimi, victime du "gang des barbares", qui ont été sciés. Des faits qui n'ont pas été liés pour l'instant entre eux, mais qui s'inscrivent dans une hausse impressionnante du nombre d'actes antisémites recensés.  

Lundi matin, les deux arbres plantés à Sainte-Geneviève (Essonne), où avait été retrouvé le jeune homme agonisant en 2006, ont été découverts sciés. Le premier avait été planté un an après les faits et le second pour le 10ème anniversaire de la mort du jeune homme -dont le prénom signifie "arbre" en hébreux-, enlevé et torturé parce que juif.

Voir: Tag antisémite: des croix gammées sur le visage de Simone Veil à Paris (photo)

Les faits se sont produits alors que mercredi 13 une cérémonie doit avoir lieu pour commémorer une nouvelle fois la disparition d'Ilan Halimi. " Ça ne peut pas être un hasard", a réagi auprès du Parisien  le sénateur et ancien maire Olivier Léonhardt (DVG). "On va planter des arbres encore plus gros, annonce le maire. Et on ne se laissera pas abattre par cet acte odieux. Plus que jamais il faut entretenir sa mémoire. Ils veulent assassiner Ilan Halimi une deuxième fois. Mercredi, montrons notre force, celle de la République, celle de la fraternité", a de son côté annoncé son successeur Frédéric Petitta.

L'antisémitisme "attaque, pourrit les esprits" et a "progressé de 74% dans ses cris d'horreur l'année écoulée", a révélé Christophe Castaner. Dans le détail, 541 actes antisémites ont été recensés en 2018 contre 311 l'année précédente, a précisé le ministère à l'AFP.

Le ministre s'exprimait à l'issue d'un week-end où une série d'inscriptions antisémites ont été découvertes dans la capitale, suscitant l'indignation de l'exécutif et d'élus et conduisant le parquet de Paris à ouvrir quatre enquêtes.

Selon un sondage Ifop dévoilé lundi, 22% des Français considèrent qu'il existe un complot sioniste à l'échelle mondiale.

Lire aussi:

Bagelstein dépose plainte après un tag antisémite sur une vitrine à Paris

"Gilets jaunes" à Strasbourg: "émotion" après des propos antisémites

L'antisémitisme, "clignotant" d'un système "en faillite" pour la rabbin Delphine Horvilleur

Plusiuers actes antisémites ont été récences ces derniers jours, dont la profanation des arbres plantés en mémoire d'Ilan Halimi.


Commentaires

-