Loire: pour s'évader, le détenu tord les barreaux de la prison avec une chaise

Loire: pour s'évader, le détenu tord les barreaux de la prison avec une chaise

Publié le :

Mardi 12 Juin 2018 - 13:30

Mise à jour :

Mardi 12 Juin 2018 - 13:58
© DENIS CHARLET / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un détenu de 23 ans s'est évadé, dans la nuit de samedi à dimanche, de la maison d'arrêt de La Talaudière où trois tentatives d'évasion ont récemment eu lieu. Il a écarté les barreaux de sa cellule avec une chaise.

Il s'agit de la quatrième évasion en moins de deux mois dans cet établissement pénitentiaire. Un individu de 23 ans s'est échappé de la maison d'arrêt de La Talaudière (Loire) dans la nuit de samedi 9 à dimanche 10. Pour s'extraire de sa cellule, il en a tout simplement tordu les barreaux.

Selon France Bleu Saint-Etienne Loire, le détenu a forcé avec une chaise la grille qui recouvrait la fenêtre de sa cellule, située dans le quartier de semi-liberté, accolé à la maison d'arrêt et où il séjournait la nuit. Il a ensuite grimpé le grillage d'enceinte d'environ trois mètres de haut, surmonté d'un barbelé. Une fois à l'extérieur de la prison, il a été "récupéré" par un complice qui l'attendait au volant d'une voiture.

Lire aussi - Double tentative d’évasion de la prison de La Talaudière, dans la Loire

L'alerte a été donnée vers 1h du matin par le codétenu de l'évadé. Il a prévenu les gardiens qui ont donné l'alerte, en vain.

Le détenu qui s'est enfui purgeait une peine pour des délits routiers et des délits liés aux stupéfiants, il était libérable en octobre prochain. Dans le cadre de sa réinsertion, il suivait une formation d'entretien des espaces verts. Il est toujours, ce mardi 12, activement recherché par les forces de l'ordre. Ces dernières ont fait savoir que l'individu n'est pas considéré comme dangereux.

Voir - Nouveau record de détenus dans les prisons françaises, avec 70.633 personnes incarcérées

L'UFAP-UNSA, syndicat majoritaire de l'établissement, a indiqué qu'il s'agissait de "la quatrième évasion et tentative enregistrée par l'établissement depuis un peu plus de deux mois (...) cela montre la nécessité de sa reconstruction, que nous attendons depuis plusieurs années".

Le nombre de détenus a atteint un nouveau record au 1er mai, avec 70.633 personnes incarcérées dans les prisons françaises, qui souffrent d'une surpopulation chronique, selon des chiffres officiels. Le précédent record datait lui du 1er avril 2017 quand 70.230 détenus avaient été comptabilisés. Ce chiffre était ensuite retombé sous la barre des 70.000.

 

Le détenu qui s'est enfui purgeait une peine pour des délits routiers et des délits liés aux stupéfiants.

Commentaires

-