Maltraitance animale: L214 dénonce l'abattage de vaches en gestation à Limoges (VIDEO)

Images insoutenables

Maltraitance animale: L214 dénonce l'abattage de vaches en gestation à Limoges (VIDEO)

Publié le :

Jeudi 03 Novembre 2016 - 10:58

Mise à jour :

Jeudi 03 Novembre 2016 - 11:15
L'association de défense des animaux L214 a publié ce jeudi une vidéo montrant l'abattage de vaches gestantes à Limoges. Cette vidéo a été filmée clandestinement par un employé du site afin de dénoncer "l'horreur" de la situation, bien que cette pratique soit légale.
©Remy Gabalda / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une vidéo choc a été publiée ce jeudi 3 par l'association de défense des animaux L214, et révélée par Le Monde. Tournée en mai dans le plus grand abattoir municipal de France à Limoges, elle montre l'abattage de vaches gestantes. Malgré les images insoutenables, la pratique est légale, inconnue du grand public que plusieurs pays souhaite limiter ou interdire en Europe.

Mauricio Garcia-Pereira, employé espagnol de 47 ans sur le site, a filmé les images dans l'abattoir qui tue chaque semaine 1.000 bovins et 1.500 ovins. Il a été le premier ouvrier a dénoncer les pratiques d'abatage pourtant autorisée. "Tous les jours, au moins cinquante fois par semaine, on tue des femelles pleines. On voit passer les utérus, plus ou moins gros qu'on balance à la poubelle. Comment peut-on tuer les veaux? C'est abominable", a protesté l'employé.

Les vaches sont accrochées par la patte arrière, se font trancher la gorge. Les employés ouvrent ensuite les utérus pour sortir des fœtus parfois sur le point de naître. Certains veaux mesurant près d'un mètre de long ont été jeté à la poubelle.

Le salarié a pris des risques en filmant ces images. "Je sais que je vais perdre mon travail. Je l'espère même", a-t-il affirmé, avant d'ajouter "je veux que le peuple Français soit au courant".

L'association L214 a mis en place une pétition pour interdire l'abattage des vaches gestantes. La pétition est destinée au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, à qui L214 a demandé "de soumettre au vote du Parlement français un projet de loi pour interdire la mise à mort des vaches, au moins lors des trois derniers mois de leur gestation". Sur son site L214 a dénoncé la souffrance infligée aux animaux, "Des étourdissement ratés, des animaux poussés à coup de chocs électriques", rappelant qu'ils ont "désespérément besoin de nous".

Près de 10 à 15% des vaches sont abattues alors qu'elles sont pleines, selon l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), qui a effectué des études en Allemagne, en Italie, en Belgique et au Luxembourg.

Régulièrement l'association L214 diffuse des vidéos dénonçant la maltraitance des animaux dans les abattoirs, et porte plainte contre les établissements.

(Voir ci-dessous la vidéo tournée à l'abattoir de Limoges, ces images peuvent choquer)

 

L'association de défense des animaux, L214, a mis en place une pétition pour interdire l'abattage des vaches gestantes.

Commentaires

-