"Maman qu'est-ce que tu fais?": elle tente de tuer sa fille dans son sommeil

"Maman qu'est-ce que tu fais?": elle tente de tuer sa fille dans son sommeil

Publié le :

Mercredi 16 Janvier 2019 - 17:55

Mise à jour :

Mercredi 16 Janvier 2019 - 18:00
©Photo AFP/John Moore/Getty Images North America
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une mère de famille est jugée depuis ce mercredi pour tentative d'assassinat sur sa fille de 14 ans. En 2016, à Vagney (Vosges), ne supportant pas la séparation d'avec le père de ses enfants, elle a voulu les tuer puis se suicider après. Mais quand l'adolescente a crié "Maman qu'est-ce que tu fais?", elle a repris ses esprits.

Une mère de famille originaire des Vosges est sur le banc des accusés depuis ce mercredi 16. Elle comparaît pour tentative d'assassinat sur sa fille cadette de 14 ans, suite à des faits qui se sont produits dans la nuit du 16 mai 2016, dans sa maison à Vagney.

Cette nuit-là, cette femme -qui s'appelle Christelle selon l'information rapportée par Vosges Matin- a voulu tuer ses trois filles âgées de 10, 14 et 16 ans. Elle vivait très mal la séparation d'avec leur père et voulait se suicider après avoir massacré sa famille.

Elle leur avait administré des somnifères pour qu'elles dorment profondément et qu'elles ne souffrent pas. Elle a entrepris de tuer Lola, sa cadette de 14 ans, avant de s'en prendre aux deux autres.

Christelle a témoigné de ce qu'il s'est passé cette nuit-là, parlant comme si elle était en dehors de son corps à ce moment-là.

Lire aussi: une mère de famille tente de se suicider après un triple infanticide

"Je vais voir Lola qui dort, je me mets assise sur son lit. Je la regarde dormir. J’ai le couteau dans la main droite, je la regarde, je me dis que je ne peux pas faire ça. Je pique une première fois. Lola ouvre les yeux. Elle me regarde, je pique une seconde fois. Elle porte la main à sa gorge. «Maman, qu’est-ce que tu fais?» Je lui dis: «Ma chérie, on va s’en aller…» Il y a beaucoup de sang, et, là, c’est la bascule dans ma tête. Je prends conscience de mon geste, j’appelle les secours", a-t-elle raconté à la barre.

Trois experts psychiatres l'ont examiné. Deux d'entre eux ont conclu à une abolition de son discernement: autrement dit, ils l'ont jugée irresponsable de ses actes au moment des faits. Le troisième a évoqué une altération de son discernement.

Les juges ont retenu l'altération et la mère de famille risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Et aussi:

Homophobie: il casse le nez de sa fille lesbienne, six mois avec sursis

Percuté par sa fille de 14 ans à qui il apprenait à conduire, il est dans le coma

Sa fille ne fait pas bien la vaisselle, il l'abandonne

Une mère de famille est jugée depuis ce mercredi pour tentative d'assassinat sur sa fille de 14 ans, qu'elle a poignardé à deux reprises dans son sommeil. (Illustration)

Commentaires

-