Menace terroriste: les Belges, contraints à la discrétion, postent des photos de chats

Menace terroriste: les Belges, contraints à la discrétion, postent des photos de chats

Publié le :

Lundi 23 Novembre 2015 - 08:59

Mise à jour :

Lundi 23 Novembre 2015 - 09:06
©Twitter
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que Bruxelles est en état d'alerte maximale, la police fédérale belge a demandé aux médias et aux internautes, dimanche soir, de respecter le silence sur les opérations de police. Depuis, les Belges inondent les réseaux sociaux de photos de chats.

Ils aident les forces policières à leur manière… et avec humour. Alors que Bruxelles est bouclée depuis samedi en raison d'une forte menace terroriste, les autorités, qui étaient en pleine opération dimanche soir, ont demandé aux médias et aux internautes de ne pas relayer d'informations sur les réseaux sociaux qui pourraient aider les terroristes.

Si dans un premier temps, certains tweets et photos géolocalisées, donnant parfois des détails sur leur emplacement, ont été postés sur Twitter et Facebook, ils ont rapidement été remplacés par des photos de chats, accompagnées du mot-clé #BrusselsLockdown. Avec cette technique, les internautes souhaitent ainsi détendre l'atmosphère et brouiller les pistes en noyant les éventuelles informations sur les opérations de police dans une masse d'images trop mignonnes et parfois évocatrices (des félins armés, blessés ou encore bâillonnés). Et l'opération, assez drôle, a mobilisé des milliers de personnes. Peu après 23h30, #BrusselsLockdown était le deuxième sujet le plus discuté de Twitter dans le monde.

En parallèle, les médias ont arrêté de couvrir les évènements en direct. A la place, la RTBF a ,par exemple, diffusé une édition musicale où seuls quelques flashs d'information très succincts étaient proposés. De son côté, Le Soir a suspendu son live et a diffusé sur sa page d'accueil une image de chat, plutôt qu'une illustration sur les interventions policières.

Samedi 21, le gouvernement belge a placé la région de Bruxelles en état d'alerte maximale et a demandé à la population d'éviter les lieux fréquentés en raison d'une "menace imminente". L'alerte a été maintenue tout le week-end et vient d'être prolongée pour ce lundi car malgré un total de 19 perquisitions menées par les forces de sécurité belges dimanche 22 au soir, Salah Abdeslam, l'homme le plus recherché d'Europe et terroriste présumé des attentats de Paris, n'a pas été interpellé. De ce fait, écoles et métros seront fermés toute la journée. 

 

Des internautes diffusent des photos de chats et chatons en attendant la fin des opérations antiterroristes.


Commentaires

-