Mont-Blanc: les trois alpinistes morts dans l'avalanche retrouvés sous 50 cm de neige

Mont Maudit

Mont-Blanc: les trois alpinistes morts dans l'avalanche retrouvés sous 50 cm de neige

Publié le :

Jeudi 18 Août 2016 - 13:53

Mise à jour :

Jeudi 18 Août 2016 - 13:54
Un guide de haute montagne et ses deux clientes ont trouvé la mort, mardi dans le massif du Mont-Blanc. Ils ont été tués par une avalanche de glace qui ne leur a laissé aucune chance. Les corps ont été retrouvés ensevelis sous 50 cm de neige.
©Robert Pratta/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un guide de haute montagne allemand et ses deux clientes sont morts mardi 16 après avoir été emportés par une avalanche dans le massif du Mont-Blanc, a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture de Haute-Savoie.

Agé de 50 ans, le guide et ses clientes, une Slovaque de 32 ans et une Anglo-polonaise de 33 ans, ont été victimes d'une chute de séracs dans le Mont Maudit, un sommet du Mont-Blanc culminant à 4.465 mètres d'altitude, a précisé à l'AFP la préfecture, confirmant une information de France Bleu Pays de Savoie.

Selon le Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix, l'avalanche s'est produite à 4.100 mètres d'altitude, peu avant 05h00 mardi, alors que la cordée se trouvait dans l'ascension du Mont Maudit. Elle a emporté les trois victimes sur 150 mètres.

"Nous avons été alertés très tôt d'une avalanche, mais le recoupement d'informations provenant de guides et de cordées évoluant sur cette zone a laissé penser qu'en l'état, personne n'avait été enseveli", a expliqué à l'AFP le lieutenant-colonel Stéphane Bozon, commandant du PGHM de Chamonix.

C'est finalement l'appel téléphonique, mercredi après-midi, d'un ami du guide, inquiet de ne pas le voir revenir, qui a incité les secours en montagne à sonder plus précisément les lieux de l'avalanche. Les huit gendarmes dépêchés sur place ont très vite repéré, à 20H08 et 20H50 grâce au "marquage" de chiens d'avalanches, les corps des deux clientes, ensevelies sous 50 cm d'une neige très compacte, a-t-il dit.

"La chute de séracs est une rupture d'une +tour+ de glace qui mobilise de la neige dans son déplacement. Elle s'effondre par la poussée naturelle du glacier. Les trois victimes ont donc subi un choc traumatique très important", a ajouté l'officier.

Interrompue par la nuit, mercredi à 22h30, les investigations ont repris jeudi à 06H00. Le corps du guide allemand a été retrouvé à 6h20. La cordée avait entrepris mardi à 06H00 l'ascension du Mont-Blanc par les trois monts - Mont-Blanc du Tacul, Mont Maudit et Mont Blanc - au départ du refuge des Cosmiques, situé à 3.613 mètres d'altitude.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l'accident. Elle a été confiée au Peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Chamonix.

 

 

Un guide de haute montagne et ses deux clientes ont trouvé la mort, mardi dans le massif du Mont-Blanc, emportés par une avalanche.

Commentaires

-