Mort de Youssef Houacine: la famille offre 100.000 euros pour retrouver l'homme à l'origine de la mort de leur frère

Mort de Youssef Houacine: la famille offre 100.000 euros pour retrouver l'homme à l'origine de la mort de leur frère

Publié le :

Jeudi 06 Juillet 2017 - 15:02

Mise à jour :

Jeudi 06 Juillet 2017 - 15:16
Depuis 15 ans, Mohamed et Ahmed Houacine cherchent toujours à retrouver l'homme à l'origine de la mort de leur proche. Désespérés, la famille propose une récompense de 100.000 euros à la personne qui pourrait orienter la police à élucider la mort de Youssef.
©Capture d'écran associationptityouss.fr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ils se réunissent le 7 juillet depuis 15 ans. Les proches de Youssef Houacine, l'homme de 39 ans décédé le 7 juillet 2002, espèrent toujours retrouver l'homme qui est à l'origine du décès du père de famille. Désespérée, la famille offre 100.000 euros à la personne qui orientera les enquêteurs de la police judiciaire sur la bonne piste.

Le frère de la victime, Mohamed Houacine, ne lâche pas prise, "les 100.000 euros, c'est notre dernière carte. Nous sommes face à un mur. Si on ne fait rien, c'est terminé", explique-t-il au Parisien. Il émet d'ailleurs quelques doutes, notamment sur la piste, écartée par la police judiciaire après l'enquête, de la possible implication d'un policier dans le drame, "je peux me tromper. Mais je trouve que la PJ n'est pas allée à fond sur lui", s'interroge le frère. Le fonctionnaire en question aurait été en poste à Sartrouville (Yvelines) au moment des faits, il a laissé une lettre pour dénoncer des accusations injustifiées contestant toute implication dans l'affaire, avant de mettre fin à ses jours, rapporte Le Parisien.

Les faits se sont déroulés le dimanche 7 juillet 2002. Alors que sa fille de 5 ans vient d'être enlevée, Youssef fait des rondes en moto à la recherche du suspect. Il finit par le retrouver, sans savoir que sa fille avait été relâchée entre temps, et se lance à sa poursuite. En apercevant le Renault Scénic gris du suspect, Youssef Houacine s'accroche à la portière pour tenter de stopper le véhicule. Mais le conducteur accélère et fait des manœuvres jusqu'à ce que le père, de la petite fille enlevée, soit éjecté et trouve la mort en heurtant un poteau de la rue de Chatou, à Sartrouville.

La famille avait déjà proposé une prime de 35.000 euros en 2013, en vain.

Sur le site de l'association créée en hommage à Youssef Houacine, la famille a publié le portrait-robot du suspect


Commentaires

-