Moselle: une femme battue à mort, son compagnon interpellé

Moselle: une femme battue à mort, son compagnon interpellé

Publié le :

Mardi 30 Avril 2019 - 08:19

Mise à jour :

Mardi 30 Avril 2019 - 08:20
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une femme a été battue à mort dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 à Marange-Silvange en Moselle. Son compagnon est le principal suspect dans l'affaire, il a d'ailleurs été mis en examen.

Une quadragénaire originaire de Marange-Silvage, en Moselle près de Metz, est décédée suite "ce qui semble être des violences à mains nues", dans la nuit de samedi à dimanche.

Le parquet de Metz a indiqué lundi 29 que le compagnon que la femme de 44 ans avait été interpellé. Cet homme de 37 ans d'origine Arménienne était jusque là inconnu des services de police, il est en situation régulière et occupe un emploi.

Il a été mis en examen dans le cadre de l'enquête et placé en détention provisoire.

A voir aussi: Haute-Savoie: alors qu'elle porte plainte contre lui, son mari vient la chercher au commissariat

D'après Le Républicain Lorrain, c'est un voisin du couple qui a alerté les secours dans la nuit de samedi à dimanche, après avoir entendu des cris.

A leur arrivée, les gendarmes ont découvert la quadragénaire, prénommée Yaroslava, réfugiée chez son voisin qui était lui aussi blessé. La femme présentait elle des hématomes sur tout le bas de son corps.

Emmenée à l'hôpital en urgence, la mère de famille a finalement succombé à ses blessures.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le mari serait rentré tard dans la nuit et aurait découvert sa compagne avec leur voisin, âgé de 60 ans. Ce dernier serait alors rapidement rentré chez lui mais le principal suspect l'aurait suivi. C'est dans l'appartement du voisin du couple que les violences auraient finalement eu lieu.

En 2017, pas moins de 130 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnon en France.

A lire aussi:

Loiret: battue et poignardée à mort sous les yeux de sa petite fille de 4 ans

130 féminicides en 2017, déjà 30 en 2019: vers une année noire?

Féminicides: "Chaque année, l'équivalent de la tuerie du 13-Novembre" (mère d'une victime)

Une femme a été battue à mort par son compagnon en Moselle.


Commentaires

-