Nice: un homme défigure le visage de sa femme à l'ammoniaque

Elle pourrait perdre un oeil

Nice: un homme défigure le visage de sa femme à l'ammoniaque

Publié le :

Vendredi 04 Mai 2018 - 13:32

Mise à jour :

Vendredi 04 Mai 2018 - 13:44
Une jeune femme de 28 ans a été aspergée d’ammoniaque par son compagnon après avoir pris la décision de le quitter. Elle pourrait perdre son oeil droit. La victime a déposé plainte.
© Sebastien Bozon / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La victime, mère de trois enfants, vient de sortir de l'hôpital de Nice. Une jeune femme de 28 ans a été aspergée d’ammoniaque par son compagnon à son domicile de Digne-les-Bains après avoir pris la décision de le quitter. Elle a été touchée aux oreilles, à la bouche, à la langue et à l’œil droit.

Après une énième dispute avec son compagnon, consommateur de crack (un mélange de cocaïne et d'héroïne particulièrement addictif), la jeune femme prend la décision de quitter discrètement cet homme violent au milieu de la nuit avec son enfant le plus jeune. Les eux autres sont en vacances chez leur grand-mère maternelle au moment des faits.

Seulement voilà, le père de famille se réveille et commence alors un déchainement de violence. "Il m’a mordue, tirée par les cheveux. J’ai eu le temps de mettre le petit dans son lit. La bouteille d’ammoniaque était sur la table. Il l’a attrapée et me l’a jetée au visage", témoigne la victime à Nice-Matin. Après son terrible forfait, l'individu prend la fuite.

Lire aussi - Jeune femme tuée et défigurée dans le Jura: un suspect interpellé

La jeune femme parvient à prévenir sa mère qui alerte alors les secours. Rapidement arrivés sur les lieux, ces derniers l'ont immédiatement conduit à l'hôpital Pasteur de Nice. Elle pourrait perdre l'usage de son œil droit. Les médecins envisagent désormais de lui faire un greffe de peau.

La jeune femme a déposé plainte contre son compagnon qui est toujours activement recherché par les forces de l'ordre.

La mère de famille a décidé de livrer son témoignage pour alerter sur les violences faites aux femmes: "On se dit tous les jours que la personne avec qui on vit va changer. Et puis, elle ne change pas. On est sous emprise. On se dit qu’avoir un enfant va le calmer. Et ça ne le calme pas. C’est même de pire en pire. Ça ne s’arrange jamais en fait. Si mon histoire pouvait servir à d’autres femmes…".

 

La jeune femme a été touchée aux oreilles, à la bouche, à la langue et à l’œil droit.

Commentaires

-