Nord: un chef des urgences interpellé pour détention et partage d'images pédopornographiques

Repéré sur le net

Nord: un chef des urgences interpellé pour détention et partage d'images pédopornographiques

Publié le :

Vendredi 28 Juillet 2017 - 16:38

Mise à jour :

Vendredi 28 Juillet 2017 - 17:19
Le chef des urgences d'un hôpital de la région Nord a été interpellé mercredi dernier. Il est soupçonné de détenir et de partager des images pédopornographiques.
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Soupçonné de détenir et d'échanger des centaines d'images pédopornographiques mettant en scène des jeunes filles, le chef des urgences d'un hôpital de la région Nord a été interpellé et placé sous contrôle judiciaire mercredi 26 au matin rapporte Europe 1.

Les enquêteurs, lors d'une perquisition à son domicile, ont saisi l'ordinateur et les disques durs de l'homme. Ils auraient retrouvés à l'intérieur des centaines de fichiers pédopornographiques mettant en scène des jeunes filles précise la radio qui rajoute que le suspect serait un père de famille de 35 ans, chef des urgences dans un hôpital public près de Lille.

C'est un géant du web américain qui a détecté les échanges suspects en provenance de son ordinateur et qui a transmis ses informations au Centre américain de lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants (NCMEC). L'organisation a ensuite localisé le suspect grâce à l'adresse IP de son ordinateur et a envoyé son signalement au siège de la police judiciaire, à l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP).

Immédiatement placé en garde à vue après son interpellation par la PJ lilloise, l'homme aurait reconnu les faits révèle France Bleu Nord. Il aurait avoué son attirance pour ce type d'images "impliquant de très jeunes adolescentes". Actuellement placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec des mineurs, même sur son lieu de travail, il sera prochainement convoqué devant le tribunal.  

Un homme a été interpellé pour pour détention et partage d'images pédopornographiques mercredi 26 au matin.


Commentaires

-