Nouveau vandalisme vegan: une boucherie d'Angers visée

Porte d'entrée brisée

Nouveau vandalisme vegan: une boucherie d'Angers visée

Publié le :

Jeudi 28 Juin 2018 - 17:49

Mise à jour :

Jeudi 28 Juin 2018 - 17:55
Une boucherie d'Angers a été vandalisée, probablement par des militants vegans radicaux, dans la nuit du mardi au mercredi. Une dégradation qui intervient alors que le profession a demandé la protection du ministère de l’Intérieur.
© MARTIN BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Nouvelle dégradation contre une boucherie. Un commerce d'Angers dans le Maine-et-Loire a été vandalisé dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27. La porte d’entrée de la boucherie a été brisée et des tags ont été inscrits sur la devanture, tel que "viande=meurtre" ou encore "stop-spécisme".

"C’est un boulanger qui effectuait sa tournée matinale dans le quartier de la place du Lycée qui a découvert la porte d’entrée de la boucherie fracturée", précise Ouest-France qui révèle l'information. Les propriétaires des lieux ont porté plainte et évaluent les dégâts entre 1.000 et 1.500 euros.

"La fédération régionale des bouchers-charcutiers des Pays de la Loire nous avait prévenus que nous pourrions être la cible d’attaques. Je n’ai rien contre les vegans. J’en connais même une qui achète de la viande pour son fils", a témoigné le gérant auprès du quotidien.

Lire aussi - Lille: des militants vegans accusés d'avoir vandalisé une boucherie (photo)

Ce type d'actes de vandalisme, réalisés au nom de l'anti-spécisme, une idéologie qui dénonce la hiérarchie entre les espèces notamment entre l’être humain et les animaux, se multiplient. Dans les Hauts-de-France, sept boucheries ont été aspergées de faux sang en avril, une boucherie et une poissonnerie ont été vandalisées, leurs vitrines brisées et les façades taguées de l'inscription "stop au spécisme".

Fin mars, une militante vegan de la cause animale qui avait publié un message injurieux à l'égard du boucher tué dans un supermarché à Trèbes lors d'un attentat djihadiste, a été condamnée à sept mois de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme".

Voir - Les bouchers-charcutiers demandent la protection de la police contre les vegans

Les bouchers-charcutiers ont demandé la semaine dernière la protection de la police au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, face aux attaques qu'ils subissent de la part de groupuscules vegans anti-viande, et anti-élevage. "Nous comptons sur vos services et sur le soutien de l'ensemble du gouvernement pour que cessent, le plus rapidement possible, les violences physiques, verbales, morales" subies par les artisans bouchers-charcutiers, indique une lettre datée du 22 juin, signée du président de la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT), Jean-François Guihard.

Une boucherie d'Angers a été vandalisé par des militants vegans.

Commentaires

-