Panne de moteur en plein vol: des passagers de l'A380 d'Air France portent plainte

"Traumatisant"

Panne de moteur en plein vol: des passagers de l'A380 d'Air France portent plainte

Publié le :

Jeudi 01 Février 2018 - 14:55

Mise à jour :

Jeudi 01 Février 2018 - 15:11
Une dizaine passager d'un vol Air France Paris-Los Angeles ont déposé plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui en janvier. Leur A380 avait, fin septembre, perdue une partie de son moteur au dessus du Groenland. Après une belle frayeur, ils avaient pu atterrir sains et saufs au Canada.
©Remy Gabalda / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le 30 septembre dernier, un A380 d'Air France assurant la liaison entre Paris et Los Angeles devait se poser en urgence à l'aéroport militaire de Goose Bay, au Labrador (est du Canada). Aucun blessés n'avait été à déplorer parmi les 520 passagers et membres d'équipages, contraints d'évacuer l'appareil.

Certains d'entre eux ont cependant décidé de déposer une plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui. Ils connu une belle frayeur lors de l'incident. Selon les témoignages recueillis, une détonation a été entendue durant le vol et l'avion a brièvement décroché avant que l'équipage ne parvienne à en reprendre le contrôle. Ils avaient également pu constater que l'entrée d'air -la partie avant- de l'un des moteurs avait totalement disparu.

Voir: Un A380 d'Air France obligé d'atterrir en urgence après une panne moteur, pas de blessés

Selon Le Point, le parquet de Paris a ouvert une enquête le 22 janvier dernier suite à cette plainte déposée par 11 passagers. Elle aurait été confiée aux militaires de la section de recherches (SR) de la gendarmerie des transports aériens (GTA).

De premières investigations avaient déjà été menée par le BEA (Bureau d'enquête et d'Analyses pour la sécurité de l'aviation civile). Elle avait établi que "la soufflante, premier élément tournant à l'avant du moteur, s'est détachée en vol, entraînant avec elle la perte de l'entrée d'air" et que des débris avaient été retrouvées sur une distance de 150 km, dans une zone heureusement désertique du Groenland.

La plainte évoque les conditions "extrêmement traumatisantes" vécues par les passagers après la perte de ces éléments.

Lire aussi: Emirates commande 36 A380, et permet à Airbus de pérenniser le programme

La mise en danger de la vie d'autrui est "le fait d'exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement".

Le programme A380, plus gros avion de ligne au monde, avait failli disparaître faute de commandes avant une commande de 36 appareils par Emirates.

L'A380 d'Air France avait perdu une partie de son moteur en plein vol.

Commentaires

-