Paris: un jeune Britannique, adepte de parkour, serait mort en tentant de monter sur le toit d'un métro

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 05 janvier 2017 - 17:43
Image
Le métro parisien
Crédits
©Miguel Medina/AFP
Un jeune Britannique est mort le soir du Nouvel An en tentant de monter sur une rame du métro.
©Miguel Medina/AFP
Un Britannique de 20 ans est mort à Paris le soir du Nouvel An alors qu'il "tentait de monter sur le toit du métro", selon une source policière. D'après les dernières informations divulguées, le jeune homme était un adepte de parkour, une discipline qui consiste à utiliser le décor urbain pour réaliser des figures acrobatiques.

Il n'a sans doute pas mesuré les risques. Le soir du Nouvel An, un Britannique de 20 ans a perdu la vie dans un accident de métro à Paris. "Le 31 décembre à 23h20, le conducteur de la rame à quai à Daumesnil (ligne 6) est interpellé par un jeune lui indiquant qu’une des personnes de son groupe est blessée à la tête et a besoin de secours", a détaillé la RATP dans un communiqué. Et d'ajouter: "les premiers éléments fournis par des témoins à la RATP, et que l'enquête devra éclaircir, indiquent que la victime se trouvait entre deux voitures de la rame pour une raison inconnue".

D'après une source policière citée par plusieurs médias, le jeune homme, Nye Frankie Newman, tentait de monter sur le toit du métro au moment de sa chute qui a causé un traumatisme crânien. Rapidement pris en charge par les secours, il a été évacué vers l'hôpital aux alentours de minuit mais n'a pas survécu à ses blessures.

Selon les dernières informations divulguées, la victime était un adepte de parkour, une activité physique consistant à se déplacer dans différents types d'environnements. Le tout par le biais d'une méthode d'entrainement alliant course, passement d'obstacle, sauts, escalade. La RATP, elle, a expliqué que la victime faisait partie d'un groupe adepte du "train surfing", un défi qui consiste à s'agripper à l'extérieur d'un train et à tenir bon jusqu'à la station suivante. D'après la Régie autonome des transports parisiens, il avait déjà été repéré en décembre dernier sur la ligne 6.

Mais selon un message posté sur Facebook par l'équipe de parkour à laquelle il appartenait, le jeune homme "n'était pas en train de faire du train surfing, contrairement à ce que de nombreuses personnes en ont conclu". Alors pour déterminer les circonstances exactes de la mort du jeune homme, la police et la RATP ont chacune ouvert une enquête.

Dans ce même message, ses amis ont également tenu à lui rendre hommage. "Nye était un être humain incroyable qui était toujours prêt à tout, il a expérimenté des choses dans sa courte vie, que beaucoup ne connaîtront jamais", ont-ils écrit. Et d'ajouter: "il était toujours prêt à tout, et il a toujours donné une perspective positive à toute situation. Il était le type de gars qui n'avait aucun regret dans sa vie et a vécu tous les jours comme si c'était le dernier. Il aimait voyager dans le monde et rencontrer de nouvelles personnes".

 

À LIRE AUSSI

Image
RER Surfing illustration
RER Surfing: ces ados qui se filment accrochés aux trains en marche
Les autorités françaises s'inquiètent des émules causées par le RER Surfing. Ce jeu dangereux qui consiste à se filmer à l'extérieur d'un train ou d'un RER en marche s...
13 novembre 2014 - 14:26
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.