Pédophilie: le grand-père demandait des photos dénudées à sa petite-fille contre rémunération

Pédophilie: le grand-père demandait des photos dénudées à sa petite-fille contre rémunération

Publié le :

Mercredi 20 Décembre 2017 - 15:32

Mise à jour :

Mercredi 20 Décembre 2017 - 15:41
Un quinquagénaire a été condamné à six mois de prison avec sursis et une mise à l’épreuve pour corruption de mineur, lundi à Bouckerque. Il proposait à sa petite-fille de 13 ans de lui envoyer des photos d'elle dénudée contre rémunération.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le grand-père proposait à sa petite-fille de 13 ans de lui envoyer des photos d'elle dénudée et dans des positions suggestives contre de l'argent. Lundi 18, cet habitant de Bouckerque comparaissait devant le tribunal pour répondre de faits de corruption de mineurs.

Comme l'explique La Voix du Nord, le quinquagénaire avait établi un barème de rémunération suivant la valeur qu'il attribuait aux photos que son ascendante lui envoyait, soit entre 30 et 200 euros le cliché à caractère pédo-pornographique. En tout, le grand-père, qui vivait confortablement, avait envoyé plus de 1.000 euros à sa petite-fille.

Au début de ces terribles échanges, la jeune fille n'envoyait que des photos d'elle habillée mais ces dernières ont viré rapidement aux nus plus les sommes proposées par le grand-père augmentaient.

Le quotidien nordiste a reproduit un échange de textos glaçants: "Tu dois m’envoyer des photos, n’oublies pas!", "J’ai besoin d’argent ", "Combien?",  "200!", "Et en quel honneur?", "Je dois m’acheter des fringues", "Envoies les photos". Et plus tard: "C’est​ pas avec trois photos que tu auras 200 euros, je veux des photos du bas… Celles avec collants transparents valent 150 euros, et des photos de cuisses c’est 50 euros".

A la barre, le quinquagénaire a reconnu les faits mais a estimé que cette histoire relevait uniquement d'une affaire familiale privée. "Tous les jours, j’ai envie de me suicider, j’ai fait une chose impardonnable. Je me fais soigner pour rester en vie", a-t-il toutefois reconnu. Le tribunal l'a condamné à six mois de prison avec sursis mise à l’épreuve pour corruption de mineur.

Le grand-père pédophilie a été condamné à six mois de prison avec sursis.


Commentaires

-