Pérou: décédé lors d'une opération chirurgicale, un jeune homme se remet à bouger pendant son enterrement

Pérou: décédé lors d'une opération chirurgicale, un jeune homme se remet à bouger pendant son enterrement

Publié le :

Vendredi 27 Octobre 2017 - 18:51

Mise à jour :

Vendredi 27 Octobre 2017 - 18:54
©Alfred/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un Péruvien de 24 ans, prénommé Watson, est décédé la semaine dernière lors d'une opération. Durant ses obsèques, alors que sa famille venait se recueillir sur son cercueil ouvert, sa cage thoracique s'est soudainement soulevée.

Une histoire qui fait froid dans le dos. Watson Franklin Mandujano Doroteo, un jeune homme Péruvien de 24 ans, est décédé le 21 octobre dernier à Aguaytía (dans le centre du Pérou) lors d'une opération chirurgicale destinée à le soigner d'une grave infection buccale.

Lors de ses obsèques, sa famille est venue se recueillir près de sa dépouille, qui reposait dans son cercueil ouvert. C'est alors que sa cage thoracique s'est soudainement soulevée, donnant l'impression que le jeune homme respirait à nouveau, selon des faits racontés par le journal argentin Los Andes.

Ses parents ont alors espéré que leur fils était encore en vie et ont fait appel à un médecin, qui a cru détecter des signes vitaux. Les secours sont alors intervenus pour sortir le défunt de son cercueil. Il a été transporté à l'hôpital où son décès a été confirmé une seconde fois.

Watson Franklin Mandujano Doroteo a eu des mouvements ou spasmes musculaires, qui peuvent survenir même plusieurs heures après le décès.

Ces mouvements sont en réalité des réflexes médullaires qui surviennent généralement dans les mains, les pieds ou les bras. Rarement dans la cage thoracique, mais ça arrive (visiblement). Selon sa définition médicale, "un réflexe médullaire est un réflexe dont le centre nerveux est la moelle épinière". Ces mouvements sont parfois spontanés mais peuvent aussi survenir lorsque le corps est manipulé ou simplement touché.

Les faits divers de ce genre sont rares. Mais tellement insolites qu'ils font toujours le tour du monde. En janvier 2016, un jeune homme Russe ivre (mais pas mort) avait été enregistré à la morgue après plusieurs heures sans donner signe de vie. Puis il s'était réveillé et était allé continuer la fête avec ses amis.

Ce soir-là, les urgences dans lesquelles il a été admis étaient débordées selon le Daily Mirror, et le diagnostic de son décès a été un peu rapidement posé…

Le cercueil était ouvert quand le défunt s'est remis à bouger. (Illustration)


Commentaires

-