Portugal: il passe 43 ans de sa vie dans un fauteuil roulant à cause d'un mauvais diagnostic

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 26 septembre 2016 - 21:23
Image
Une personne handicapée sur une place de stationnement.
Crédits
©Ansotte/Sipa
Rufino Borrego veut maintenant "profiter de la vie".
©Ansotte/Sipa
Rufino Borrego, un sexagénaire portugais, a passé 43 ans de son existence cloué dans un fauteuil roulant en raison d'une erreur médicale. Grâce à un neurologue, qui a identifié sa véritable maladie, il a recouvré l'usage de ses jambes.

Un mauvais diagnostic lui a gâché une partie de sa vie. Rufino Borrego, un sexagénaire portugais, a passé 43 ans dans un fauteuil roulant en raison d’une erreur médicale. Tout commence à l'âge de 13 ans lorsque les médecins de l'hôpital Santa Maria à Lisbonne lui diagnostiquent une dystrophie musculaire incurable, une maladie rare qui se traduit par une faiblesse musculaire. Le patient se voit alors contraint d'utiliser un fauteuil roulant pour se déplacer.

Seulement voilà: des années plus tard, c'est le coup de théâtre. En 2010, soit 43 ans après son diagnostic, un neurologue corrige l'erreur, découvrant qu'il souffrait en réalité de myasthénie congénitale, a révélé le Jornal de Noticias. Finalement, la simple prise d'un médicament contre l'asthme lui a permis de recouvrer l'usage de ses jambes. Grâce à ce traitement, il a pu se rendre, un an plus tard, dans son bistrot préféré à Alandroal, sur ses deux jambes.

Agé aujourd'hui de 61 ans, Rufino Borrego mène à présent une vie normale. Seule contrainte: il doit se soumettre à deux séances annuelles de physiothérapie. Conscient que sa maladie était à l'époque quasiment inconnue du monde médical, il a assuré ne pas en vouloir à l'hôpital Santa Maria. "Je veux juste profiter de la vie", a-t-il déclaré.

Concrètement, la myasthénie est une maladie neuromusculaire chronique liée à un défaut de transmission entre le nerf et le muscle. Elle début habituellement dans la période néonatale, mais parfois plus tardivement au cours de l'enfance, de l'adolescence, voire à l'âge adulte.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine