Prévention ou déviance? LGBT et droite dure s'affrontent à propos d'une affiche gay

Prévention ou déviance? LGBT et droite dure s'affrontent à propos d'une affiche gay

Publié le :

Samedi 19 Novembre 2016 - 14:00

Mise à jour :

Samedi 19 Novembre 2016 - 14:06
©Cathal McNaugthon/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le partage sur Twitter de photos montrant une affiche de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles à destination de la communauté gay a déclenché une vive polémique. La communauté LGBT et ses soutiens s'écharpent depuis avec les réseaux réactionnaires, Manif pour tous en tête.

Protection de la communauté gay pour les uns, risque pour les enfants pour les autres. Une vive polémique oppose la droite conservatrice, Manif pour tous en tête, et la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) depuis la diffusion, jeudi 17 sur Twitter, de photos montrant une affiche de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles vandalisées. Un "nettoyage" présenté comme salvateur car "à deux pas d'une école primaire" par Louis Ronssin, qui a partagé les images, s'attirant les foudres de certains twittos et le soutien d'autres.

Deux hommes enlacés, avec des sous-titres évocateurs laissant clairement deviner la suite du programme, tout en restant trop subtiles pour, par exemple, de jeunes enfants. "Les situations varient, les modes de protection aussi", conclut cette affiche de Santé publique France, organisme sous tutelle du ministère de la Santé, pour inciter les hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes à se protéger.  

Intolérable pour Louis Ronssin, qui serait un cadre actif de La Manif pour tous dont il dirige la branche ouest, selon Libération, qui voit visiblement dans cette campagne un danger pour les enfants. Ce serait ainsi une "incitation à la débauche", a-t-il déclaré à LCI.

Bien que les dégradations partagées par Louis Ronssin, sans que les photos puissent prouver qu'il les a lui-même faites, soient illégales, les messages de soutien ont rapidement afflué. Deux des figures de la droite réactionnaire sur les questions homosexuelles que sont Christine Boutin et Jean-Frédéric Poisson, en lice au premier tour de la primaire de la droite, ont ainsi salué cette démarche consistant pourtant en un "acte de dégradation sur des biens publics" selon le délégué interministériel à la lutte contre la haine anti-LGBT Gilles Clavreul.

Largement relayé, notamment pour être dénoncée, par les utilisateurs de Twitter, l'action photographiée par Louis Ronssin s'est ainsi payé un beau buzz, équivalent à une très onéreuse campagne de communication, à peu de frais. La justice va désormais se pencher sur le dossier: Gilles Clavreul a annoncé à BFMTV avoir signalé le cas au procureur de la République. Des poursuites pourraient être engagées.

 

L'homme qui a partagé les photos du vandalisme a estimé que l'affiche est une "incitation à la débauche".

Commentaires

-