Salariée de Pôle Emploi, elle se versait des indemnités chômage

Salariée de Pôle Emploi, elle se versait des indemnités chômage

Publié le 07/03/2019 à 20:47 - Mise à jour à 20:48
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une ancienne salarié de Pôle Emploi a été condamnée ce jeudi 7 à deux ans de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Draguignan, dans le Var. Elle était poursuivie pour s'être versé des indemnités chômage durant quatre ans. L'un de ses collègues a quant à lui écopé de six mois de prison avec sursis.

Une femme de 48 ans a été condamnée à deux ans de prison avec sursis ce jeudi par le tribunal correctionnel de Draguignan, dans le Var. Cette ancienne employée de Pôle Emploi a été reconnu coupable d'escroquerie par personne chargée d'une mission de service public, d'abus de confiance et de faux et usage de faux.

Elle était accusée d'avoir escroqué plus de 150.000 euros à Pôle Emploi en se versant des indemnités chômage.

Elle ouvrait des dossiers d'indemnisation à des noms réels ou pas sur son ordinateur. Elle y inscrivait ses coordonnées bancaires et d'autres fausses coordonnées et les versements étaient ainsi effectués. Ses agissements auraient duré entre 2013 et 2017.

A voir aussi: Presque aveugle, Pôle emploi lui trouve un poste de conducteur de train

Si elle était la principale prévenue dans cette affaire rare au Pôle Emploi, selon le syndicat Snap, l'un de ses collègues était aussi inquiété. Il a d'ailleurs été condamné à six mois de prison avec sursis.

Bien sûr, l'ancienne employée doit rembourser la somme quelle a touché alors qu'elle se versait des indemnités. Elle doit ainsi 122.000 euros et 29.000 euros solidairement avec son collègue.

Le délégué régional du Snap Frédéric Pichon a pointé du doigt le manque d'effectif au sein de Pôle emploi. "Le système de contrôles croisés de Pôle Emploi a tendance à se relâcher faute d'effectifs suffisants dans les fonctions venant en appui des personnels au guichet, et un nombre en baisse de dossiers contrôlés. (…)  Avec la dématérialisation, on se prépare à des difficultés à venir", a-t-il expliqué, des propos relayés par La Provence.

A lire aussi:

Evreux: une agence Pôle emploi ne fournit plus aux chômeurs le papier de l'imprimante

Suicides et souffrance au travail: Pôle emploi visé depuis quatre ans par une enquête

Pôle emploi: plus de 300 suppressions de postes en 2018

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Une ancienne employée de Pôle Emploi a été condamnée pour s'être versé des indemnité chômage durant plusieurs années.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-