"Smallville": l'actrice Allison Mack soupçonné de fournir des "esclaves sexuels" au gourou d'une secte

Keith Raniere

"Smallville": l'actrice Allison Mack soupçonné de fournir des "esclaves sexuels" au gourou d'une secte

Publié le :

Jeudi 09 Novembre 2017 - 18:40

Mise à jour :

Jeudi 09 Novembre 2017 - 18:54
Allison Mack, ancienne actrice de la série "Smallville" est soupçonné d'avoir appartenu à une secte et d'y avoir exercer des fonctions de hauts rangs. Elle aurait fourni des esclaves sexuels à son gourou.
©Bryan Bedder/AFP
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les accusations qui pèsent sur Allison Mack sont particulièrement lourdes. L'actrice, connue pour son rôle de Chloé Sullivan dans la série Smalville (qui narre la jeunesse de Superman), est accusée d'être la numéro deux d'un secte et dont le rôle était de fournir des esclaves sexuelles au gourou de celle-ci.

Le New York Times publiait le 17 octobre dernier une enquête sur "un groupe secret où les femmes sont marquées au fer rouge". Ce groupe, dirigé par Keith Raniere et baptisé NXIVM, était censé être un réseau d'entraide permettant à ses membres de profiter de séminaires sur le développement personnel.  

Toutefois, le très sérieux quotidien américain explique que sous cette façade tout à fait convenable se cachait en réalité une secte déguisée dont le but était notamment de fournir des "esclaves sexuels" à son fondateur. Ces femmes étaient régulièrement battues et soumises à un strict régime. Elles ne pourraient consommer plus de 800 calories par jour, en effet Keith Raniere préfèrerait les femmes minces et prétendrait que la graisse ferait des interférences avec ses niveaux d'énergie. Pire encore, le rituel d'initiation comportait des marquages sur la peau des initiales du gourou...

Le Daily Mail révèle de son côté que la principale recruteuse des futurs "esclaves sexuels" n'était autre qu'Allison Mack. Le quotidien fait remarquer également que si certains marquages portaient la mention KR (les intiales de Keith Raniere) d'autres représentaient les lettres AM. Un ancien attaché de presse de l'actrice a expliqué qu'"Allison est à la fois victime et auteur. Elle est victime car elle a eu un vrai lavage de cerveau de la part de Raniere, c'est son esclave". La porte-parole d'Allison Mack fait savoir que cette dernière refusait de s'exprimer sur le sujet pour l'instant.

De son côté, le groupe NXVIM dément tout en bloc dans un communiqué et annonce qu’il "examine toutes les actions légales pour corriger ces mensonges".

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Allison Mack aurait fourni des es esclaves sexuelles au gourou d'un secte.

Commentaires

-