Téléfilm sur l'attentat au Bataclan: une pétition pour dire non

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 04 décembre 2017
Mis à jour le 04 décembre 2017
Image
Le public quitte la salle du Bataclan, le 12 novembre 2016 un an après sa réouverture
Crédits
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
Claire Peltier, la compagne de David Perchirin (décédé au Bataclan), a lancé une pétition pour dire non au téléfilm sur la tuerie du 13 novembre 2015.
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
Porté par France 2, le tournage d'un téléfilm sur la tuerie du Bataclan a débuté à Paris il y a quelques jours et devrait s'achever le 22 décembre prochain. Mais du côté des familles des victimes, c'est la colère et l'incompréhension. Interrogée par "France-Soir", Claire Peltier, dont le mari est mort cette nuit-là, a lancé une pétition.

Le drame à l'écran. Porté par France 2, le tournage d'un téléfilm sur la tuerie du Bataclan a débuté à Paris il y a quelques jours et devrait s'achever le 22 décembre prochain. Une production de 90 minutes orchestrée autour d'une grande histoire d'amour avec au casting Sandrine Bonnaire et Simon Abkarian.

Mais, sans grande surprise, les réactions des internautes n'ont pas tardé et nombreux sont ceux qui ont exprimé leur colère et leur désaccord avec ce besoin de toujours "tout romancer". Même son de cloche du côté des familles des victimes. En colère à l'encontre de cette démarche, Claire Peltier, la compagne de David Perchirin (décédé au Bataclan le soir du 13 novembre 2015), a décidé de réagir, lançant une pétition sur Internet pour demander à France Télévisions de renoncer à ce projet.

Interrogée par France-Soir, elle a expliqué les raisons de son incompréhension. "Nous sommes encore dans une période de douleur et de deuil, ravivée chaque année lors de la période anniversaire. Ce n'est pas un processus qui se termine rapidement. Je suis choquée d'apprendre qu'à peine deux ans après, un téléfilm est déjà en train d'être réalisé", a-t-elle confié expliquant ne pas comprendre la raison pour laquelle ils ont fait ce choix aussi tôt.

"En général, il y a un temps de décence un peu plus long. Peut-être que cela ne me fera plus rien dans quelques années mais là, ça m'a fait réagir. Il existe tellement d'autres sujets de fiction intéressants à présenter à nos chers téléspectateurs pour les attirer devant le poste. Pourquoi fait-on celle là?", s'est-elle interrogée.

Sur le même sujet: Un téléfilm sur l'attentat du Bataclan prochainement sur France 2

Quant au synopsis, Claire Peltier n'en revient toujours pas. "Le sujet présenté me paraît assez indécent. S'ils le veulent bien, on va leur raconter ce que nous avons vécu dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015. Il y a un énorme décalage. Cette nuit-là était extrêmement traumatique, c'était une nuit d'horreur", a-t-elle conclu expliquant qu'il ne fallait pas "raviver les peines" et jouer avec "leur douleur".

Pour le moment, près de 1.500 personnes ont signé la pétition. 

À LIRE AUSSI

Image
Attentats Paris 13 nov 2015 Bataclan Blessé
Pour Daniel, blessé au Bataclan, "la douleur est toujours là" même si "les terroristes n'ont pas gagné"
La France va commémorer le triste anniversaire des attentats du 13 novembre 2015. Les témoignages de victimes ayant échappé à la mort reviennent sur la difficulté de r...
Publié le 12 novembre 2016
Société
Image
130 personnes ont été tuées dans des attentats perpétrés le 13 novembre 2015 à Paris dans la salle d
Suicide d'un survivant du Bataclan: la famille fustige une association
Guillaume Valette, 31 ans, qui a survécu à la tuerie du Bataclan le 13 novembre 2015, s'est suicidé mi-novembre. L'association des victimes 13onze15 a officialisé la t...
Publié le 28 novembre 2017
Société
Image
Des personnes rassemblées devant le Bataclan, le 12 novembre 2016 à Paris, pour marquer le premier a
Fin de convalescence pour le Bataclan deux ans après les attentats du 13 novembre
En dépit des inquiétudes, le public se presse de nouveau dans la salle de spectacles parisienne du Bataclan, deux ans après les attentats jihadistes du 13 novembre qui...
Publié le 10 novembre 2017
Société