Un terroriste du Bataclan présenté comme un "martyr" dans un musée à Berlin (photo)

Un terroriste du Bataclan présenté comme un "martyr" dans un musée à Berlin (photo)

Publié le :

Lundi 04 Décembre 2017 - 10:06

Mise à jour :

Lundi 04 Décembre 2017 - 10:15
Une exposition dans un musée de Berlin et consacrée aux "martyrs" (soit, dans l'esprit de l'exposant, aux personnes mortes pour leurs idées) a affiché la photo d'Ismaël Omar Mostefaï, l'un des assaillants du Bataclan. L'ambassade de France en Allemagne a fait part de sa consternation.
©Ho/Al-HayatMediaCentre/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La démarche se veut artistique. Elle a déclenché la polémique. Une exposition proposée dans un musée de Berlin et intitulée "Le Musée des martyrs" expose une fresque de portraits de personnalités mortes pour leurs idées. Et aux côtés de Socrate ou de Martin Luther King, on trouve le portrait de… Ismaël Omar Mostefaï, l'un des terroristes ayant massacré 90 personnes avant de périr lors de l'assaut de la police.

Les deux artistes danois (le Danemark est un pays également frappé par le terrorisme islamiste) à l'origine de l'œuvre, Ida Garup Nielsen et Henrik Grimbäck, ont tenu à justifier ce choix en apparence provocant. "Les artistes ont voulu élargir le concept de martyr", a tenté de justifier auprès du journal Bild Ricarda Ciontos qui dirige l'installation artistique. Lors de l'exposition, il a expliqué en outre que Ismaël Omar M. "pensait devoir se sacrifier pour son combat contre la culture occidentale".

Mais ce choix douteux déborde maintenant sur le terrain diplomatique. L'ambassade de France en Allemagne a ainsi fait part de son indignation. Dans les pages du Parisien, la représentation diplomatique s'indigne: "Un tel parti pris est profondément choquant. Tout en appelant notre attachement à la liberté de la création artistique, nous dénonçons la confusion ainsi faite entre martyr et terrorisme".

Si la présence de Ismaël Omar Mostefaï est particulièrement douteuse, elle n'est pas la seule à créer la polémique. L'exposition propose également l'un des terroristes du 11 décembre 2001 et l'un des assaillants des attentats suicide de Bruxelles le 22 mars 2016.

Un terroriste du Bataclan a été exposé en "martyr" dans une exposition d'un musée à Berlin.


Commentaires

-