Toulouse: 3 ans de prison pour la femme qui avait tué et emmuré son mari

Toulouse: 3 ans de prison pour la femme qui avait tué et emmuré son mari

Publié le :

Samedi 24 Mars 2018 - 17:30

Mise à jour :

Samedi 24 Mars 2018 - 17:44
Edith Scaravetti, jugée pour avoir tué son mari d'un coup de fusil avant de couler son cadavre dans du béton en 2014, a été condamnée à trois ans de prison. Les jurés ont considéré la réalité des violences antérieures dont elle a été victime de la part de son conjoint.
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Edith Scaravetti a donc été condamnée à trois ans de prison ferme par la cour d'assises de Haute-Garonne vendredi 23 en fin d'après-midi. Cette femme comparaissait pour avoir, en 2014, tué son mari d'un coup de fusil avant de couler son cadavre dans du béton pour faire croire à une disparition. 

Les faits remontent à la nuit du 5 au 6 août 2014. Selon les déclarations de l'accusée au cours de l'enquête, le couple parents de trois enfants aurait eu une violente dispute. C'est alors que Laurent Beca, 37 ans au moment de sa mort, aurait jeté son épouse dans l'escalier avant de la menacer en s'emparant d'un fusil chargé qu'il tenait par le canon. Selon ses déclarations, Edith l'aurait "à peine touché" et "le coup est parti".

Lire aussi - Toulouse: elle avait abattu son mari avant de couler son cadavre dans du béton

Le cadavre de Laurent Beca avait été ensuite emmuré dans un sarcophage de béton dans le grenier de leur maison. En novembre 2014, la jeune femme va finalement craquer face aux questions des enquêteurs et reconnaître avoir tué son époux avant de les guider jusqu'au corps.

Au procès, l'avocat général avait requis 20 ans de réclusion criminelle contre la prévenue mais les jurés ont considéré la réalité des violences antérieures dont elle a été victime de la part de son mari et le fait que cette femme ignorait que le fusil était chargé au moment du drame. En effet, son conjoint qu'elle connaissait depuis dix ans -elle était encore mineure à l'époque- lui avait fait subir des violences physiques, psychiques et sexuelles répétées sur fond d'une importante consommation d'alcool.

Compte tenu du temps qu'Edith Scaravetti a passé en détention provisoire, elle a été laissée libre à l'issue de l'audience.

Edith Scaravetti a été condamné à trois ans de prison.


Commentaires

-